Au mois de septembre 2014, la ministre de la Santé a présenté les nouvelles mesures qui pourraient bientôt être appliquées en ce qui concerne la cigarette électronique. Il est possible que ce produit soit interdit dans certains endroits publics. La mise en place de ce dispositif pourrait pourtant avoir des conséquences non souhaitables. Point sur le sujet.

Interdire l’e-cigarette pourrait engendrer la confusion

vapoter en lieux publicSi la cigarette électronique était interdite dans les lieux publics, le principal risque serait que le public compare ce produit à la cigarette classique. Il faut d’ailleurs souligner que ce dispositif est déjà interdit aux mineurs et il est possible que la publicité soit aussi prohibée.

Il s’agit pourtant de deux produits très différents : Fumer tue et ce n’est pas seulement un slogan pour inciter les fumeurs à se sevrer du tabac. Ce sont près de 70 000 personnes qui meurent du tabagisme en France tous les ans. Pour sa part, l’e-cigarette aide les fumeurs à se débarrasser du tabac et donc à aller mieux. Certaines évoquent même le fait que l’utilisation de l’e-cig permettrait de sauver des millions de vies.

Un autre risque se situe au niveau des fumeurs eux-mêmes. Certains d’entre eux qui sont parvenus à arrêter grâce à la cigarette électronique pourraient bien plonger de nouveau dans le tabagisme. En définitive, l’e-cigarette ne serait pas reconnue à sa juste valeur.

Répercussions sur les vapoteurs

L’interdiction d’arrêter de fumer a aussi un impact du côté des vapoteurs. A noter que l’un des avantages de la cigarette électronique réside dans le fait qu’elle peut être utilisée n’importe où. Certains vapoteurs comprennent que la vapeur produite par l’e-cig puisse constituer une gêne. De façon générale, les consommateurs n’affichent pas la même compréhension dans la mesure où la cigarette électronique est une alternative au tabac qui ne présente pas de risque pour la santé de l’entourage, contrairement à la cigarette classique. En attendant les adeptes peuvent continuer à vapoter dans les lieux publics sauf dans les établissements qui ont expressément choisi d’interdire l’usage de la cigarette électronique.