Vapoter du cannabis : bientôt possible ?

Publié le : 08/12/2017 14:25:56
Catégories : Actualités

 

Depuis plusieurs mois, l’on observe un intérêt grandissant pour les e-liquides CBD. Qu’est-ce donc ? Tout comme les liquides classiques, ils contiennent du propylène glycol et de la glycérine végétale, à la différence que la nicotine est remplacée par du cannabidiol (CBD), présent naturellement dans le chanvre et présenté, par plusieurs scientifiques, comme « le petit frère » du tétrahydrocannabinol (THC).


E-liquide CBD : que dit la législation ?

Est-ce illégal ? En France, le CBD peut être produit et vendu ; il n’existe pour le moment pas de réglementation légale interdisant sa production, à l’inverse du THC qui lui doit se limiter obligatoirement à 0,2%, dans les industries textiles, par exemple. Pour cause, la molécule est reconnue pour posséder des propriétés stupéfiantes et classifiée comme drogue.

Quels sont les effets de l’E-liquide au cannabidiol sur la santé ?

Le CBD ne semble pas entraîner d’addiction, s’il ne s’agit pas d’un stupéfiant contrairement au THC. Le cannabidiol aurait des effets anti-stress, anti-douleur et anti-insomnie. Est-il inoffensif pour la santé ? La question divise :d’après cet article du Parisien, pour Nathalie Riche spécialiste à l’ANSM, « les effets thérapeutiques évoqués donnent de faux espoirs aux malades (…) son mécanisme d'action n'a pas été clairement identifié. On ne sait pas s'il est inoffensif pour la santé. ».

Des avis divisés sur le produit

L’agence internationale du dopage, a classé pour 2018, le cannabidiol comme unique exception sur la liste des interdictions concernant les substances cannabinoïdes. Côté juridique, aucune législation n’interdit pour le moment le CBD. Raison pour laquelle certains fabricants d’e-liquides se sont lancés dans la production d’e-liquides au CBD, comme Liquideo avec sa collection Weedeo.

Quoi conclure sur les e-liquides CBD ?

Il ne s’agit donc pas réellement de vapoter du cannabis, et la vente et l’achat sont pour le moment, autorisés (puisque non interdits). Néanmoins, ce produit ne doit pas être présenté de manière alternative au joint de cannabis. Il reste illégal de montrer cette drogue sous un angle favorable.


Partager ce contenu