Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Est-ce que la puff est dangereuse ?
2060 vues 0 Likes

C’est une question que l’on nous pose souvent depuis que la mode des puffs a explosé, surtout chez les jeunes. La...

Lire la suite

Le CBD rend-t-il dépendant ?

9847 Vues 0 Likes

Que risquez-vous à vapoter du CBD ? Risquez-vous de devenir dépendant ? Le CBD a-t-il le pouvoir de rendre dépendant ? On balaye les idées reçues sur le cannabidiol et on s’interroge sur son potentiel addictif.

La question de la dépendance physique du CBD

Devenir dépendant au CBD, est-ce physiquement possible ?

Pour savoir si le CBD rend dépendant, il faut s’intéresser à son mode d’action sur le corps. Le CBD n’est pas un psychotrope, ce qui implique qu’il n’agit pas sur le système nerveux. Il n’est donc pas psychoactif. Il ne semble d’ailleurs pas interagir particulièrement avec les récepteurs à cannabinoïdes qui se trouvent dans notre corps, mais avec d’autres récepteurs.

Ainsi, il joue un rôle au niveau de l’activation des récepteurs à adénosine et va libérer de la sérotonine, ce qui entraîne un effet antalgique et anxiolytique, avec un état de bonheur ressenti. Mais pas d’euphorie comme on le rencontre avec la prise de THC ! En parallèle de cette action du CBD, il faut noter qu’il n’est pas possible d’abuser de cette substance. Aucun effet high, de sentiment de “planner” ou d’être “défoncé” ne surviendra ! On sait même qu’en cas de forte consommation de cannabidiol, les récepteurs saturent rapidement… Et le CBD n’agit plus ! On est donc sur un fonctionnement physique très différent de substances véritablement addictives comme le THC.

L’avis de l’OMS sur la dépendance au CBD

Des experts en pharmacodépendance de l’OMS se sont réunis en novembre 2017 et ont débattu sur la dangerosité potentielle du CBD. À la suite de cette réunion, l’OMS a fait part d’un avis officiel sur le CBD. Au cœur de son discours, on trouve ”le CBD ne semble pas présenter de danger” et ”il n’est donc pas nécessaire de le classer comme substance règlementée”.

Selon l’OMS, la dangerosité du CBD est donc écartée, et il est clairement positionné comme n’étant pas une substance illicite. Le CBD n’est pas une drogue, mais est-il pour autant exclu de la liste des substances créant une dépendance ? Si l’on s’en réfère toujours à l’OMS, le cannabidiol “ne semble pas présenter de potentiel d’abus, ni être nocif pour la santé“. De quoi rassurer les mary-vapoteurs qui pouvaient s’inquiéter pour leur santé !

Jusqu’ici, les études sur le cannabidiol et ses effets n’ont pas relevé de dépendance associée. À noter que l’usage du CBD doit être réservé à un but récréatif, pour simplement se détendre. En aucun cas les produits au cannabidiol, qu’ils concernent la vape ou non, ne doivent se substituer à un traitement médical. L’OMS ne recommande pas l’usage du cannabidiol à des fins médicales, et cette phrase est même écrite noir sur blanc sur son site !

La confusion entre le cannabis sous forme de joints et le CBD

Il existe une confusion importante entre le cannabis utilisé sous la forme de drogue contenant du THC, qui est un psychotrope et le CBD qui est un cannabidoïde très différent du CBD. De ce fait, il n’est pas rare de lire des rédacteurs ou de croiser des personnes qui font l’amalgame entre ces deux substances et qui vont parler de joint électronique, de cannabis light ou de e-joint pour qualifier le vapotage au CBD.

C’est pour cette raison que le CBD a parfois mauvaise presse et qu’on lui attribue des propriétés de “défonce” qu’il n’a pas. Vapoter du cannabidiol sous forme de e liquide CBD sans THC n’aura pas l’effet d’un joint qui en contient. La sensation procurée par le CBD, sous n’importe quelle forme que ce soit (bonbon, huile, crème…) ne donne qu’une impression de détente et de bien-être. Rien à voir avec l’effet high ou stone produit par le THC contenu dans la marijuana !

Si le CBD est consommé à titre récréatif, c’est uniquement pour avoir une sensation de bien-être. Rien de plus ! Si les e liquides au CBD délivrent parfois des arômes de chanvre (autrement dit de weed), c’est uniquement à cause des terpènes qu’ils contiennent. Ces terpènes sont bien issus du chanvre, mais ne contiennent pas de THC. Le CBD est donc totalement différent du cannabis qui comporte du THC, qui, on le rappelle, est une drogue addictive et néfaste pour la santé, dont l’usage est fortement réprimé en France.

Est-il possible d’être psychologiquement dépendant du CBD ?

Effet placébo et consommation de CBD

D’un point de vue physiologique, le CBD ne semble pas provoquer de dépendance de la part de celui qui en consomme. Mais est-ce possible de devenir psychologiquement dépendant au cannabidiol ? Si pour l’heure, rien n’a été médicalement démontré en ce sens, il faut rester prudent sur ce point. Certains joueurs de jeux vidéo vont révéler une addiction, de même que des joueurs de jeux de hasard… Après tout, on trouve même des accros au chocolat… Il ne faut jamais sous-estimer le rôle du cerveau ! Pour beaucoup de personnes, impossible de fermer l'œil sans avoir regardé son téléphone. 

Si vous aviez l’habitude de vous endormir après avoir fumé du cannabis et qu’il vous était impossible de fermer l’œil sans mais que le CBD vous a permis de retrouver le sommeil, vous allez peut-être développer une certaine dépendance. Pas forcément d’un point de vue physique, mais le geste et le pouvoir sur l’esprit (effet placébo) sont susceptibles d’avoir un impact.

La prise journalière de CBD et le risque de dépendance

Si vous prenez l’habitude de vapoter du CBD tous les jours, le fait d’arrêter du jour au lendemain pourra, dans certains cas, vous manquer. On ne parle pas d’un manque semblable à celui procuré par la nicotine, qui est très addictive, ou de drogues qui vont nécessiter un sevrage particulièrement difficile ! Néanmoins, vous pouvez être amené à regretter votre séance de vape pour la sensation agréable qu’elle vous donnait.

Pour éviter d’attacher trop d’importance au CBD, veillez à ne pas ritualiser sa prise. Par exemple, n’entrez pas dans une routine où vous vapotez tous les soirs avant de vous coucher ou tous les midis après avoir mangé. Ayez une utilisation ponctuelle du CBD et pensez à faire des jours, voire des semaines, sans CBD. Vous partez en vacances ? Laissez votre cigarette électronique et votre flacon de e-liquide au CBD au fond de votre valise, voire même chez vous ! Toutefois, si vous êtes accro au cannabis, sachez que le CBD peut vous aider à combattre cette addiction !

Publié dans: CBD
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires