Danger du CBD - Le CBD est-il dangereux ?

Publié le : 21/08/2018 16:51:24
Catégories : Informations

Si l’on en croit certains sites, le CBD serait un produit miracle, qui agirait sur de nombreuses maladies. Dépression, maladies inflammatoires, schizophrénie… Le CBD serait même utile pour lutter contre le cancer ! Mais le CBD n’a-t-il que des bons côtés ou peut-il s’avérer dangereux pour la santé ?

Les dangers du CBD

Les effets secondaires du CBD peuvent être dangereux

Les effets secondaires du CBD sont bien réels. Même si les e-liquides au CBD ne présentent à priori pas de danger pour la santé en tant que tels, leur consommation peut conduire à des conséquences néfastes pour les vapoteurs. Vous vapotez du CBD ? Voici quelques mises en garde sur son utilisation et ses dangers potentiels !

Liste des dangers du CBD : 

  1. La somnolence : 

Si vous avez déjà constaté que le fait de vaper du e-liquide au CBD vous rendait un peu vaseux, somnolent ou subitement fatigué, veillez tout particulièrement à votre consommation. En règle générale, il convient de ne pas conduire ou de réaliser de tâches délicates nécessitant une grande concentration après avoir vapoté du e-liquide au CBD.

  1.  Le surdosage

Compte tenu des actions sur du CBD sur le corps, il est peu probable de faire une surdose. Une consommation excessive de e-liquide au CBD aura pour effet de saturer les récepteurs sensibles à cette molécule. Une sensation de crispation musculaire et d’engourdissement peut toutefois subvenir et disparaître d’elle-même. Veillez à ne pas consommer de CBD plus que de raison lorsque vous vapez. De toute façon, vous ne ressentirez pas plus de bienfaits et cela aura juste pour effet de jeter de l’argent par les fenêtres ! Il est important de souligner que les e-liquides dosés en CBD de plus de 500 mg sont des boosters de CBD. Ils ne doivent pas être consommés seuls mais uniquement en étant dilués dans une base sans nicotine.

  1. L’automédication

Un des risques du CBD pour la santé ne vient pas de la substance en elle-même, mais de son utilisation. En effet, pour certains consommateurs de cannabidiol souffrant de divers symptômes ou de maladies, la tentation de s’auto-médicamenter est grande. S’il semblerait que le CBD ait des application thérapeutiques, il convient de toujours s’en référer à un médecin en cas de douleurs ou d’affections. Utilisé comme remplacement d’un traitement médical, le CBD ne présente pas de danger en lui-même, c’est l’absence de médication qui l’est ! Si des études vont dans le sens que le CBD pourrait être source de bienfaits pour la santé, l’usage médical du CBD est pour l’instant réfuté par l’OMS. Si vous souhaitez vaper du eliquide au CBD, faites-le pour les saveurs et la détente qu’il vous apportera ! 

Vaper du e-liquide au CBD pendant la grossesse

Si vous êtes enceinte et fumeuse, vous devez à tout prix arrêter la cigarette. Si les sevrages tabacologiques habituels (patch, gomme à mâcher etc.) n’ont pas d’effets sur vous et que vous vous êtes tournée vers la cigarette électronique par défaut, nous vous recommandons de vaper du e-liquide sans CBD, sans alcool et sans nicotine.

Si le fait de vapoter avec une e-cig est bien moins néfaste pour la santé que de fumer une cigarette, les effets de la cigarette électronique sur le fœtus sont encore mal connus. Nous n’avons pas, à l’heure actuelle, de preuves formelles d’innocuité des e-liquides sur le développement du fœtus. De la même façon, les dangers du CBD sur l’enfant à naître sont encore inconnus.

Le CBD pouvant avoir une action antiémétique et antalgique, des femmes enceintes peuvent être tentées d’en consommer lors de leur grossesse afin d’atténuer leurs symptômes. Toutefois, il s’agit d’une mauvaise idée ! Si vous avez des nausées, des douleurs ou des difficultés à arrêter de fumer ou de vapoter, tournez-vous vers votre médecin ou vers votre sage-femme.

 Le CBD est-il légal ou considéré comme une drogue ?

Pour rappel, les produits pour cigarette électronique sont interdits à la vente auprès des mineurs. Si vous avez moins de 18 ans, vous ne devez pas vaper, ni consommer du CBD. D’un point de vue légal, posséder du CBD est-il sans risque ? Si la législation est encore floue à ce sujet, la molécule de CBD n’est pas considérée comme étant une drogue, puisque n’ayant aucun effet psychoactif comme c’est le cas avec le THC.

En novembre 2017, lors d’une réunion d’experts en pharmacodépendance, l’OMS a statué sur le statut du CBD en affirmant que ”le CBD ne semble pas présenter de danger” et que ”il n’est donc pas nécessaire de le classer comme substance règlementée”. Chaque pays a le pouvoir d’agir sur la législation sur le CBD. En France, le CBD est toléré et les eliquides au cannabidiol bénéficient d’une dérogation à partir du moment où leur taux de THC est inférieur à 0,2%.

Parler de e-joint, de cannabis light ou de cigarette électronique au cannabis est erroné, tant juridiquement qu’au niveau du fonctionnement des e-liquides au CBD vapotés à l’aide d’une cigarette électronique. La possession de CBD est tolérée en France tant que le produit dont il est composé comporte un niveau de THC quasi nul. Le CBD consommé sous cette forme, sans THC, ne ”défonce” pas, n’a pas d’effet high qui fait planer. Aucune dépendance n’a été constatée avec le CBD.

Le CBD n’est pas une drogue, mais doit être consommé avec modération

Les produits pour cigarette électronique contenant du CBD ne sont pas des drogues, mais ne sont pas non plus des médicaments ! Leur consommation doit être limitée à un usage récréatif pour la sensation de bien-être qu’ils donnent aux vapoteurs, mais aussi pour leurs arômes, puisque de nombreux e-liquides au cannabidiol reproduisent des saveurs de plantes de chanvre de variétés diverses, le tout sans THC.

 Puisque l’on en sait encore peu sur les dangers du CBD et que ses bienfaits n’ont pas encore été confirmés, il est préférable de limiter les séances de vapotage avec du cannabidiol. Autre point important : veillez à acheter des produits au CBD de qualité, issus de préférence d’une agriculture biologique.

Partager ce contenu