Quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

Publié le : 21/08/2018 18:19:12
Catégories : Informations

Le THC et le CBD sont tous les deux des cannabinoïdes, c’est à dire qu’ils appartiennent au même groupe de substance chimique et viennent de la plante de chanvre. Mais s’ils peuvent à première vue sembler très proches, il faut bien faire la distinction entre THC et CBD. Voyons quelles sont leurs différences !

THC - CBD : quelle différence ?

Les différents effets sur le corps du THC et du CBD

Les récepteurs de cannabinoïdes

Les cannabinoïdes comme le THC et le CBD, mais également de nombreuses autres substances issues de la culture du chanvre ont un effet direct sur le corps. Il existe d’ailleurs des récepteurs dédiés au cannabinoïdes, les récepteurs CB1 et CB2. Le THC interagit justement avec ces récepteurs, tout particulièrement au niveau du système nerveux central, agissant ainsi sur son état. C’est pour cela que le THC est dit psychoactif.

Le CBD lui, n’est pas psychoactif. Son action va se situer au niveau des récepteurs d’adénosine qui jouent un rôle au niveau cardiaque ainsi que du cerveau pour augmenter la circulation sanguine. Le CBD a également une influence sur la sérotonine, un neurotransmetteur qui agit dans le ressenti de la douleur.

Les effets du THC sont différents de ceux du CBD

Le THC va directement altérer l’humeur de celui qui le consomme, laissant place à un sentiment d’euphorie. On parle alors d’effet high pour caractériser la sensation de ”planer” ou d’être ”défoncé”. Les autres effets du THC sont une désinhibition, l’impression que le temps ralenti et une altération de la mémoire à court terme. Chez les personnes souffrant d’une schizophrénie, l’apparition de troubles psychotiques peut être précipité. Les usagers de THC font souvent état de tachycardie et s’assèchement buccal. En cas d’assimilation de fortes doses de THC, des crises d’anxiété et des hallucinations (bad trip) peuvent survenir.

Le CBD a des effets totalement différents de ceux du THC. Il n’engendre pas d’état euphorique mais simplement une sensation de bien-être. Il ne modifie pas l’attention et s’il peut provoquer une légère somnolence chez certaines personnes, il n’engendre pas de diminution des performances psychomotrices. Le CBD ne conduit pas à une modification de l’aspect des yeux comme le THC qui conduit à une dilatation des pupilles. Il ne donne pas non plus une sensation de faim à l’inverse du THC.

Dangers du THC vs dangers du CBD

Le THC représente un réel danger pour les personnes qui en consomment. En modifiant profondément l’efficacité attentionnelle et la faculté à réfléchir, les capacités à conduire, à travailler ou à prendre des décisions sont fortement affectées. Ce danger n’est pas présent avec le CBD, même s’il convient de ne pas en consommer avant de conduire si une sensation de somnolence survient lors de son assimilation par le corps.

Autre différence très importante entre le CBD et le THC, c’est l’apparition d’altérations neurologiques causées par ce dernier. Cette modification de la structure du cerveau peut entraîner des comportements à risques. À l’adolescence, ces altérations peuvent être irréversibles. Chez les personnes prédisposées à des maladies psychiques, des troubles allant jusqu’à la schizophrénie peuvent se déclencher.

Le CBD quant à lui, n’est pas psychoactif et n’entraîne donc aucune modification du cerveau. Un rapport rédigé en novembre 2017 par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) suite à une convention sur la classification internationale des drogues, décrit bien le CBD comme étant une substance non addictive, à la différence du THC. De plus, l’absence de danger pour la santé de la part CBD a été reconnu par l’OMS.

Si le THC a de nombreux impacts négatifs sur le corps, le CBD n’en a aucun. Le risque de surdosage avec le CBD est minime, les récepteurs arrivant rapidement à saturation sans avoir de conséquences alarmantes mais simplement un engourdissement et éventuellement une raideur musculaire. De plus, le CBD pourrait avoir des propriétés thérapeutiques intéressantes pour soigner ou atténuer les symptômes de nombreuses maladies.

Les différents statuts légaux du THC et du CBD

Une grosse différence entre le THC et le CBD réside en leur statut légal. L’un est illicite, l’autre est toléré, même s’il existe encore un flou juridictionnel à son égard en France. La substance qui est interdite est bien entendu le THC, qui est une drogue avec un effet psychotrope. Le CBD, lui, n’est pas considéré comme étant une drogue. L’OMS a d’ailleurs statué sur cet aspect règlementaire du CBD en novembre 2017 par le biais du CEDD (Comité d’Expert sur la Dépendance due aux Drogues) en affirmant que le CBD n’étant pas psychoactif, il ne peut être considéré comme une drogue.

Toutefois, un e-liquide au CBD peut être considéré comme un produit illicite en France à partir du moment où sa concentration en THC est inférieure à 0,2%. Heureusement, les produits pour cigarette électronique à base de CBD sont scrupuleusement analysés avant leur commercialisation. En achetant du e-liquide au CBD sur Nicovip, vous pouvez être sûr d’obtenir un produit totalement légal !

THC et CBD sont radicalement différents, que ce soit dans leur fonctionnement, dans leurs actions sur le corps, leur dangerosité et leur statut légal. Le THC est bel et bien une drogue, dont le potentiel addictif n’est pas négligeable, contrairement au CBD qui n’en est pas une et qui ne présente aucun risque d’addiction. Parler de ”joint électronique”, de ”cannabis light” ou de ”e-cannabis” est totalement aberrant pour les e-liquides au CBD, dont le seul autre nom valable est leur forme longue : e-liquides au cannabidiol.

Partager ce contenu