Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Le Royaume-Uni veut interdire la...
vue 76 Vues 0 J'aime
Pourquoi le Royaume-Uni souhaite interdire l’accès au tabac ? Le tabac cause de nombreux dommages et le...
Lire la suite
Le HHC va-t-il remplacer le CBD ?

Le HHC va-t-il remplacer le CBD ?

calendrier Publié le 07/02/2023
calendrier Modifié le 08/02/2024
vue 5911 Vues 1 J'aime

Vous avez déjà entendu parler du THC et du CBD. Mais connaissez-vous le HHC ? Ce cannabinoïde synthétique est très puissant. Est-il légal en France et quels sont ses effets ? Aujourd’hui, on passe le HHC au crible !

Qu’est-ce que le HHC ?

Après le THC et le CBD, voici venu le HHC ! Le point commun entre ces trois substances ? Elles sont toutes issues du cannabis ! Le HHC ou hexahydrocannabinol est un cannabinoïde naturellement présent dans la plante de cannabis, mais de façon infime, notamment dans les graines et dans le pollen. Une faible disponibilité donc, qui a longtemps empêché à cette substance de se répandre.

Néanmoins, en 1947, le chimiste Roger Adams a réussi à synthétiser du HHC à partir de THC. Pour la petite histoire, l’hexahydrocannabinol possède deux atomes d’hydrogène de plus que le tetrahydrocannabinol. C’est la raison pour laquelle il suffit de rajouter ces deux atomes d’hydrogène au THC pour obtenir du HHC ! On peut également le concevoir à partir de cannabidiol.

S’il existe naturellement dans la plante de cannabis, l’hexahydrocannabinol, qui se retrouve depuis quelques temps sur le marché français, est fabriqué en laboratoire, grâce au processus d’hydrogénation.

Quel est l’effet du HHC ?

Les boutiques proposant du HHC vantent ce produit comme étant bien plus puissant que le THC. Est-ce bien vrai ? Ce qu’on sait à propos du HHC est qu’il se lie au récepteur CB1, mais dans une moindre mesure que le THC. En toute logique, le HHC est donc moins puissant que le THC. Cependant, étant donné qu’il s’agit d’un cannabinoïde de synthèse, il existe des formes pouvant être plus ou moins compatibles avec notre système endocannabinoïde. Cela explique les avis variés que l’on trouve sur le HHC !

Globalement, le HHC a un effet semblable au THC, dont l’utilisation récréative est courante. S’il permet chez certains et certaines de calmer les douleurs et de diminuer le stress, l’effet recherché est surtout la sensation de défonce, la perception du temps altérée et l’euphorie. Les effets peuvent être plutôt high avec une excitation et des idées créatives, ou, au contraire, plutôt stone avec une sensation de lourdeur et d’endormissement. On note la levée de l’inhibition et le sentiment d’intelligence (qui ne reste qu’un sentiment, vous ne deviendrez pas plus intelligent(e), ne rêvez pas !).

Sur le papier, ça semble plutôt agréable, mais détrompez-vous. Les effets secondaires sont au rendez-vous et sont beaucoup moins sympathiques. On parle de paranoïa, de bad trips avec des hallucinations, une altération de la mémoire (mais où est-ce que j’ai mis mes clefs ?!)… Si votre cœur bat la chamade, que vous vous retrouvez avec les yeux rouges, la langue pâteuse et une forte anxiété, on vous aura prévenu. Les effets du HHC ne sont pas franchement agréables pour beaucoup.

Cela peut aller jusqu'au développement de troubles psychotiques, de quoi se garantir un traitement psy pendant de longues années. La foncedalle typique du cannabis au THC est également présente. Mais une fois que vous aurez fait une razzia dans vos placards ou au kebab du coin, vous risquez bien d’avoir des nausées qui vous couperont aussitôt l’appétit…

On vous aura prévenu(e) !

Le HHC est dangereux ?

En altérant votre état de conscience, le HHC représente un danger. Il s’agit d’un psychotrope, qui modifie le système nerveux central. Pour parler franchement, consommer du HHC défonce. Certains revendeurs recommandent de le prendre lors d’une journée en étant chez soi. On est bel et bien sur une drogue, pas sur une simple détente comme avec le CBD !

Le CBD, lui, n’est pas un psychotrope. Il n’a pas d’effet psychoactif et ne va pas altérer votre conscience, ni votre perception. On recommande toutefois de ne pas conduire ni d’effectuer d’actions potentiellement dangereuses (comme tailler sa haie) juste après en avoir consommé. En effet, certaines personnes consommant du CBD se sentent parfaitement éveillées après en avoir pris, mais d’autres ont une sensation d’endormissement. C’est pratique quand on cherche à dormir plus facilement, mais beaucoup moins quand on est sur l’autoroute ou en train de manier une tronçonneuse !

Si on préconise ce genre de choses pour le cannabidiol, imaginez ce que l’on devrait préconiser pour le HHC ! Pour être honnêtes avec vous, cette substance synthétique est trop dangereuse pour être consommée en toute sécurité.

Le HHC représente-t-il un danger pour la santé ?

Mis à part ce côté psychotrope, le HHC a-t-il d’autres aspects négatifs ? Il faut rappeler qu’il s’agit d’un produit synthétique, issu de laboratoires. Du coup, étant fabriqué chimiquement, il est possible qu’il comporte des traces de substances diverses et variées. Seul un certificat d’analyse peut attester de la pureté du produit. Seriez-vous vraiment prêt(e) à consommer un produit dont la composition est floue ? Nous, jamais !

De plus, si vous fumez un joint avec des fleurs HHC, vous vous exposez aux dangers de la combustion, en plus de ceux du tabac si vous en utilisez. Et même sans tabac, les risques de cancer sont là…Et de dépendance également !

S’il reste bien moins étudié que le THC, tout laisse à croire que le HHC puisse conduire à une dépendance, même si celle-ci est bien moins importante que d’autres types de drogue. Le sevrage cannabique et son lot d’effets indésirables (anxiété, maux de tête, nausées, insomnies…) est donc à prévoir pour les gros consommateurs et grosses consommatrices qui veulent retrouver leur liberté.

Pour rappel, il n’y a rien de tout cela avec le cannabidiol !

Le HHC est-il détecté aux tests de dépistage ?

Si, en théorie, le HHC ne contient pas de THC, il ne devrait pas être détecté lors des tests de dépistage. Toutefois, si le produit n’a pas été correctement fabriqué, il peut y avoir suffisamment de THC pour que cela engendre un test positif lors d’un dépistage anti-drogue. Un fait qui est confirmé par certains témoignages… Autant dire que si vous tenez à tester ce cannabinoïde synthétique, il faut vous attendre à des surprises en cas de test !

Et si jamais vous êtes contrôlé(e) positif ou positive, ça donne quoi ? Concrètement, ça fait mal ! Vous risquez une amende de 4500€, jusqu’à 2 ans d’emprisonnement, la perte de 6 points sur votre permis de conduire et la mise en fourrière de votre véhicule. Et ça ne s’arrête pas là ! Les poursuites sont susceptibles d’inclure une suspension de votre permis de conduire pendant une durée de 3 ans maximum, voire une annulation de votre permis. Une peine d’intérêt général et l’obligation de réaliser des stages de sensibilisation sont également potentiellement applicables.

Le HHC est-il légal en France ?

Depuis des mois, le HHC profite d’un flou juridique pour être vendu en semi-légalité sur le territoire français. Il faut dire que dans la longue liste des substances classées comme stupéfiants, on trouve le cyclohexylphénol. Vous pouvez retrouver cette liste dans l’Arrêté du 22 février 1990 fixant la liste des substances classées comme stupéfiants, où l’on trouve l’ensemble des cannabinoïdes interdits, dont les “Tétrahydrocannabinols, leurs esters, éthers, sels ainsi que les sels des dérivés précités”, ainsi que les “Cyclohexylphénols ou dérivés du 2-(3-hydroxycyclohexyl) phénol”.

Certain(e)s spécialistes du sujet ont tendance à rapprocher l’hexahydrocannabinol du cyclohexylphénol. Pour l’instant, le vide juridique persiste, mais il est fort probable que, compte tenu de ses effets psychotropes, le HHC soit interdit dans un futur proche en France, au même titre que le THC.

Si vous vous faites contrôler en possession de produits au cannabis et que ces derniers sont positifs à la présence de tetrahydrocannabinol, vous risquez une amende allant de 150€ à 450€ (quand elle est majorée), avec une inscription sur votre casier judiciaire. En cas de non règlement de l’amende, celle-ci peut être majorée jusqu’à 3750€, en plus du risque de se voir infliger jusqu’à un an de prison. De quoi faire réfléchir !

Si vous décidez de vous lancer dans la commercialisation de produits au HHC, qu’il s’agisse de fleurs, d’huiles, de bonbons ou d’autres formes, et que vous vous retrouvez avec une marchandise qui contient du THC, vous êtes susceptible d’être condamné(e) pour trafic de stupéfiants. Eh oui, ça ne rigole pas ! Les amendes infligées sont alors bien plus conséquentes, pouvant aller jusqu’à 7 500 000€, avec des peines d’emprisonnement de 10 à 30 ans.

Vous comprenez désormais pourquoi on ne recommande pas d’acheter du HHC, et encore moins d’essayer d’en commercialiser !

Notre avis sur le HHC

En raison des effets psychotropes du HHC et de sa légalité qui se trouve sur la sellette, nous avons décidé de ne pas proposer à nos clients et clientes des produits en contenant. Tout ce que nous avons sur notre site est parfaitement légal, avec un taux de THC inférieur à 0,3% comme le veut la législation française. Seul le CBD sans THC est considéré comme du cannabis légal, ne vous faites pas avoir par des propos parfois mensongers de certaines enseignes peu scrupuleuses !

Vous ne trouverez donc ni vape pen HHC ni e liquide au HHC sur notre site de cigarette électronique et e-liquide. En revanche, nous avons un énorme choix de e-liquides au CBD, avec de multiples saveurs, qu’elles soient avec un véritable goût de chanvre grâce à la présence de terpènes ou, au contraire, sans goût de cannabis.

L’ensemble de nos produits au cannabidiol sont testés et sont conformes aux lois françaises. Ils ne sont pas psychoactifs et vous laissent maîtres de vous-même, sans risque d’hallucination ou de perte de contrôle. L’effet principal recherché est la détente, mais de nombreux et nombreuses adeptes du CBD relatent des effets positifs sur leur niveau de stress, sur leur sommeil et sur des douleurs.

D’ailleurs, le CBD est en cours d’étude en France, au même titre que le THC. Cependant, le cannabis thérapeuthique n’est pas encore véritablement développé dans notre pays. Rappelons également que le cannabis médical est prescrit à des malades uniquement après avoir pesé les facteurs bénéfices - risques. Il est peut probable de voir le cannabis entièrement dépénalisé dans un futur proche !

En attendant l’arrivée potentielle de cannabis à but thérapeuthique pour traiter certaines maladies ou soulager certains symptômes, le cannabis, quel qu’il soit, n’est pas un médicament. En ce qui nous concerne, on ne voit le HHC que comme une drogue pour le moment !

Publié dans: CBD
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires