Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Kwit, l’application pour arrêter...
vue 49 Vues 0 J'aime
Qu’est-ce que Kwit ? Les applications pour arrêter de fumer sont nombreuses. Aujourd’hui, on va vous parler de...
Lire la suite
Le HHC, le cannabis de synthèse, est désormais interdit en France

Le HHC, le cannabis de synthèse, est désormais interdit en France

calendrier Publié le 14/06/2023
calendrier Modifié le 14/02/2024
vue 1094 Vues 0 J'aime

Ça y est, c’est officiel : le HHC est interdit en France ! C’est hier, le mardi 13 juin, que la molécule d’hexahydrocannabinol (HHC) et ses deux dérivés ont été classés comme stupéfiants en France, et donc interdits à la vente et à la consommation.

Fin du flou juridique sur le cannabis de synthèse : le HHC est interdit en France

Nous vous avions déjà parlé du HHC en nous interrogeant sur sa capacité à remplacer le CBD. Notre conclusion était que ce cannabinoïde synthétique est une drogue et que de ce fait, il allait probablement être interdit dans un futur proche. Nous avions raison !

Le couperet est tombé pour ce cannabis de synthèse dont la popularité explosait depuis quelques mois. Malgré tout, il ne s’agit pas d’une surprise, puisque le ministre de la Santé, François Braun, s’était déjà emparé du sujet en affirmant vouloir classer le HHC comme stupéfiant.

Ce qui devait arriver arriva ! Le 12 juin dans un communiqué, l’ANSM a annoncé classer l’hexahydrocannabinol (HHC) et deux de ses dérivés dans la liste des stupéfiants. L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé a annoncé “Nous avons décidé d’inscrire l’hexahydrocannabinol (HHC) et deux de ses dérivés, le HHC-acétate (HHCO) et l’hexahydroxycannabiphorol (HHCP) sur la liste des produits stupéfiants. Ainsi, leur production, leur vente et leur usage notamment, sont interdits en France à partir du 13 juin 2023.”

Si un vide juridique persistait jusqu’alors, permettant à des boutiques de proposer dans une semi-légalité des produits au HHC à leurs clients, la situation est désormais claire : le HHC est interdit en France. D’ailleurs, il n’est pas le seul cannabis synthétique à être interdit, puisque ses deux dérivés, le HHCO et le HHCP, sont également sous le coup d’une interdiction. Et cela peu importe la forme du produit fini (huile, fleurs, bonbons…) !

Le cannabis CBD, lui, n’est pas concerné par cette interdiction et demeure parfaitement légal.

Pourquoi le HHC est-il interdit en France ?

Si l’hexahydrocannabinol (HHC) est désormais interdit en France, c’est qu’il s’agit d’une produit aux effets psychotropes puissants, se rapprochant de ceux du THC. Ce parallèle entre HHC et THC est d’ailleurs explicité par l’ANSM : “le HHC présente un risque d’abus et de dépendance équivalent à celui du cannabis.”

Comme nous vous l’avions décrit en février dernier, le HHC expose à des risques pour la santé, allant de bad trip aux malaises, comme le rappelle l’ANSM. Des dangers que l’on retrouve dans avec le cannabis au THC, qui reste l’une des drogues psychoactives les plus consommées en France.

Quelles sont les sanctions pour la vente et la consommation de HHC ?

Qu’il s’agisse de cannabis contenant du THC ou du cannabis de synthèse de type HHC, les sanctions sont désormais les mêmes. Tous deux figurent sur la liste des stupéfiants en France et dépendent donc des lois françaises sur le sujet, avec des sanctions conséquentes.

On peut citer l’Article 222-37 du Code Pénal sur le trafic de stupéfiants : "Le transport, la détention, l'offre, la cession, l'acquisition ou l'emploi illicites de stupéfiants sont punis de dix ans d'emprisonnement et de 7 500 000 euros d’amende.

La simple consommation n’est pas épargnée si l’on se fie à l’Article L3421-1 du Code de la santé publique “L'usage illicite de l'une des substances ou plantes classées comme stupéfiants est puni d'un an d'emprisonnement et de 3750 euros d’amende.

À noter qu’une amende forfaitaire de 200€ (pouvant être minorée à 150€ ou majorée à 450€) est applicable aux personnes ayant fait usage de stupéfiants, dans le but d’éteindre l’action publique.

Vous l’avez compris, la consommation de cannabis de synthèse comme le HHC est à proscrire définitivement !

Où est interdit le HHC ?

La France n’est pas le seul pays à avoir décidé d’interdire le HHC. Du fait de sa similarité dans ses effets avec le THC, d’autres pays européens ont eux aussi interdit ce cannabis synthétique. Ainsi, le Danemark, l’Autriche, la Belgique et le Royaume-Uni ont également voté une interdiction de la vente de HHC.

Que les consommateurs et consommatrices de HHC se rassurent : les bonbons, vape pen et e-liquides au cannabis continuent d’exister. Seulement, il s’agit de produits au CBD, qui sont parfaitement légaux !

En cas d’addiction au cannabis, ces produits au cannabidiol peuvent être d’une grande aide pour se sevrer. Le tout en toute légalité !

Publié dans: Actualités, CBD
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires