Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Arrêter le cannabis : comment se...
vue 389 Vues 1 J'aime
Pourquoi faire son sevrage du cannabis ? La citation de Baudelaire présente dans le guide d’aide à l’arrêt du...
Lire la suite
L’Australie interdit les puffs et restreint la vente de cigarettes électroniques

L’Australie interdit les puffs et restreint la vente de cigarettes électroniques

calendrier Publié le 02/05/2023
vue 4298 Vues 2 J'aime

C’en est fini de la puff au pays des kangourous ! L’Australie vient de prendre des mesures très strictes sur les produits de vapotage. Interdiction des puffs, vente en pharmacie sur ordonnance des autres cigarettes électroniques… Voyons à quel point la vape va changer en Australie.

L’Australie se lance dans un combat contre la cigarette électronique

C’est acté ! Le ministre australien de la Santé, Mark Butler, a annoncé plusieurs mesures phares sur la vape en ce 02 mai 2023. Toutes les puffs seront désormais interdites sur le territoires, mais ce n’est pas tout !

Voici l’ensemble des axes de régulation que le gouvernement australien compte mettre en place :

  • L’arrêt de l’import de produits pour la vape non soumis à une prescription;

  • L’augmentation des critères de qualité en réduisant les saveurs, les couleurs et d’autres ingrédients;

  • L’obligation de packaging de type pharmaceutique;

  • La réduction du taux de nicotine autorisé et des volumes;

  • L’interdiction de toutes les cigarettes électroniques jetables.

Si le gouvernement australien affirme vouloir faciliter la prescription de la cigarette électronique pour “une utilisation thérapeuthique légitime”, il entend également fermer les magasins de vape pour n’autoriser la vente de produits de vapotage uniquement en pharmacie. Ces derniers devront être vendus dans des emballages particuliers, ce qui laisse à penser que les fabricants devront changer le conditionnement de leurs produits.

Pour l’instant, aucune date n’a été annoncée pour la mise en place de ces mesures. Ce qui est sûr, c’est que les puffs sont vouées à disparaître sur le territoire et que le marché tout entier de la vape va être boulversé dans les mois à venir en Australie.

La lutte de l’Australie contre le tabac

Si l’annonce du ministère de la Santé laisse peu de doutes quant à la volonté du pays à éradiquer l’accès libre à la vape, elle ne s’arrête pas là. Le tabac est lui aussi dans le viseur de l’Australie, qui compte ainsi augmenter les taxes sur le tabac de 5% par an sur les trois prochaines années, en plus des augmentations qualifiées d’habituelles. À l’heure actuelle, le prix d’un paquet de cigarettes en Australie coûte 35 dollars australiens, soit un peu plus de 21€.

Pour mettre en œuvre son programme, le ministère de la Santé australien compte allouer 737 millions de dollars pour l’année de 2023. L’Australie espère ainsi lutter contre le cancer des poumons, qui est la principale cause de décès au sein du territoire, loin devant d’autres cancers. D’ici 2030, l’Australie espère faire décroître son taux de fumeurs pour passer sous la barre des 5%.

Les phrases chocs du ministre de la Santé australien

Le ministre de la Santé australien, Mark Butler, n’y va pas de main morte quand il aborde le sujet de la vape. Dans le communiqué présent sur le site du Ministère de la Santé en Australie, plusieurs de ses phrases coup de poing sont mises en avant.

En voici quelques-unes :

“La vape est en train de créer une toute nouvelle génération de dépendance à la nicotine au sein de notre communauté. Cela pose un danger majeur au Succès de l’Australie dans le contrôle du tabac et le gouvernement d’Albanese (ndlr: Alabanese est le premier ministre australien) ne va pas rester les bras croisés et laisser ça se produire.”

“Les jeunes qui vapotent sont trois fois plus susceptibles de commencer à fumer. Est-il donc étonnant que les moins de 25 ans soient la seule cohorte de la communauté à enregistrer actuellement une augmentation des taux de tabagisme ?“

Le désamour du ministre de la Santé Mark Butler est particulièrement virulent envers les puffs et les saveurs gourmandes, puisqu’il a déclaré “Plus de saveurs de chewing-gum. Fini les licornes roses. Fini les vapes délibérément déguisées en surligneurs pour que les enfants puissent les cacher dans leurs trousses”.

Il est vrai que l’Australie, comme bien d’autres pays à travers le monde, souffre d’un mésusage de l’e-cigarette, notamment chez les jeunes. Un(e) adolescent(e) de 14-17 ans sur six aurait déjà vapoté en Australie, tandis que ce ratio monte à une personne sur quatre pour les jeunes de 18 à 24 ans.

La Nouvelle Zélande ne compte pas suivre les restrictions contre la cigarette électronique de l’Australie

Si le pays des kangourous compte mettre à terre la vape par des actions restrictives, le pays des kiwis n’a pas le même point de vue. En effet, la ministre de la Santé de Nouvelle Zélande, Ayesha Verral, affirme que la position de son pays étant d’être “très ferme sur l’accès au tabac […] qu’il est est important d’avoir une alternative disponible.”

Si elle tient à ce que la vape soit accessible aux personnes souhaitant arrêter de fumer, elle s’engage néanmoins à apporter des solutions pour que les jeunes ne vapotent pas. Parmi ces solutions envisagées, la restriction des saveurs a été abordée.

L’Australie attaque l’angle de la vape à l’opposé du Royaume-Uni

Alors que le Royaume-Uni vient d’annoncer la distribution de cigarettes électroniques gratuites à un million de fumeurs, l’annonce de l’Australie peut surprendre. Toutefois, Mark Butler ne croit en aucun cas à la politique choisie par l’UK. Pourtant, au sein de son pays, sa décision divise. Le professeur Ron Borland, qui enseigne à l’Université de Melbourne, se montre critique par rapport aux choix du gouvernement australien.

Pour lui, “L'approche du gouvernement est une extension de la guerre contre la drogue à la nicotine, mais contrairement à la guerre contre la drogue, ils laissent la forme la plus nocive, le tabagisme, facilement disponible. La guerre contre la drogue a échoué. Il est probable que cette politique échouera également.”

Qui de l’Australie ou du Royaume-Uni a raison ? Seul l’avenir nous le dira !

Publié dans: Actualités
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires