Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Est-ce que la puff est dangereuse ?
2060 vues 0 Likes

C’est une question que l’on nous pose souvent depuis que la mode des puffs a explosé, surtout chez les jeunes. La...

Lire la suite

Comment choisir le fil résistif pour ma cigarette électronique ? 1 : Le matériau

1285 Vues 0 Likes

Le choix du fil résistif est important pour les vapoteurs experts qui aiment faire de gros nuages sur leur atomiseur reconstructible avec des résistances DIY. Ce type de produit pour la vape se destine aux personnes expérimentées qui font leurs propres coils. Voici un petit guide sur les différents matériaux pour les fils résistifs dans le monde de la vape !

Choisir un fil résistif pour ecig : le matériau

Différents types de matériaux existent pour les fils résistifs qui formeront vos coils. Le montage d’un atomiseur reconstructible est tout un art et le choix du matériau du fil résistif est important.

Attention, pour vapoter en mode puissance variable (VW), vous ne pouvez pas utiliser de fil résistif en Nickel et en Titane pour vos coils DIY. Pour vapoter en mode contrôle de température (CTR), vous ne devez pas utiliser de fil résistif en Kanthal pour faire vos résistances. 

Les matières de fils résistifs pour atomiseur reconstructible

Kanthal (Ka1) :

Une matière composée de chrome et d’aluminium, souple et facile à travailler, avec une haute résistivité. Un fil résistif en Kanthal s’utilise uniquement en mode puissance variable (VW).
Inconvénient du Kanthal : son temps de chauffe lent.

Nichrome 80 (Ni80) :

Une matière qui allie chrome et nickel, qui chauffe rapidement et a une résistivité basse. C’est un matériau pour coil DIY assez facile à manipuler. Il ne permet de vapoter qu’en mode puissance variable (VW).
Inconvénient du Nichrome 80 : résistivité très basse, à réserver aux experts de la vape DIY. Ne peut pas être utilisé par les personnes allergiques au Nickel.

SS 316L ou Stainless Steel :

De l’acier inoxydable qui donne un fil résistif avec une résistivité assez basse et d’excellentes saveurs. Souple, il est facile à travailler. On peut l’utiliser en mode contrôle de température (CTR).
Inconvénient du SS 316L : Attention au goût de ferraille s’il est mal maîtrisé !

Titane (Ti) :

Idéal pour une vape orientée saveurs sans goûts parasites. Ne l’utilisez pas en mode puissance variable (VW) mais uniquement en mode contrôle de température (CTR).
Inconvénient du TItane : il ne doit pas être chauffé trop fort et s’utilise uniquement avec le mode de vape CTR.

Nickel 200 (Ni200) :

Là encore, ce matériau pour fil résistif s’utilise uniquement en mode contrôle de température. Il est peu résistif et très facile à travailler. Il ne permet de vapoter qu’en mode contrôle de température (CTR).
Inconvénient du Nickel 200 : résistivité très basse, à réserver aux experts de la vape DIY. Ne peut pas être utilisé par les personnes allergiques au Nickel.

Pour débuter avec dans la fabrication de résistances DIY, optez plutôt pour un fil résistif en Kanthal. Ce matériau pour coil DIY se travaille bien et a une résistivité assez haute, ce qui vous permettra de faire vos premiers tests de montage pour votre atomiseur reconstructible sans prise de tête.

carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires