Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Est-ce que la puff est dangereuse ?
2060 vues 0 Likes

C’est une question que l’on nous pose souvent depuis que la mode des puffs a explosé, surtout chez les jeunes. La...

Lire la suite

Quelle est la différence entre un clearomiseur et un atomiseur ?

2210 Vues 2 Likes

Savez-vous faire la différence entre un clearomiseur et un atomiseur ? Pour de nombreux vapoteurs, ces deux terminologies restent floues. On vous explique ce qu'il en est et comment savoir si vous devez choisir un clearomiseur ou un atomiseur en fonction de votre profil de vape.

Clearomiseur, atomiseur, dripper, pod : définitions

Un clearomiseur, c'est quoi ? En règle générale, la batterie d'une cigarette électronique est surmontée de ce que l'on appelle un clearomiseur (plus familièrement un clearo). Ce dernier est composé d'un drip tip, d'un tank (réservoir le plus souvent composé de pyrex) et une résistance.

Un atomiseur ressemble beaucoup à un clearomiseur, mais un atomiseur reconstructible offre aux vapoteurs experts une grande liberté car il permet de confectionner soi-même ses résistances. On parle alors de coils DIY, où l'on peut maîtriser chaque caractéristique (matériau, tressage du fil résistif, coton...).

Un dripper est un type précis d'atomiseur reconstructible, aussi appelé RDA. Il ne possède pas de réservoir, contrairement au RTA. Sauf dans certains cas ! On parle alors de RDTA, une sorte d’auto-dripper qui possède un réservoir sur sa partie basse qui permet d'alimenter en continu le coton de la résistance en e-liquide.

Le pod d'une cigarette électronique était est quant à lui à l’origine un réservoir propriétaire, souvent en plastique, qui pouvait prendre la forme d'une cartouche jetable avec une résistance intégrée. S’il se destinait avant tout aux vapoteurs débutants, le système de pod a évolué pour devenir très proche de celui du clearomiseur. Entre pod et clearomiseur, la frontière a tendance à s’effacer, même si l'on trouve encore de nombreuses cartouches pod qui comportent une résistance, voire une résistance et du eliquide.

La difference entre clearomiseur et atomiseur reconstructible

Cette question, on nous la pose tout le temps ! Autant y répondre une bonne fois pour toutes ici, dans ce guide sur la différence entre atomiseur et clearomiseur. Un RTA, un RDTA, un RDA , une cartouche pod et un clearomiseur sont quatre choses différentes même si leur fonction est la même : être une partie de votre cigarette electronique, là où votre e liquide est chauffé par une résistance pour être transformée en aérosol (vapeur). Les trois premiers (RTA, RDTA, RDA) en revanche, font partie d’une même famille de matos de vape : les atomiseurs reconstructibles (ou RBA en anglais), qui vont avec des mods. Les mods sont des batteries de cigarette électronique (mods à accus) qui fonctionnent soit avec un chipset (mods electro), soit sans chipset (mods mecanique). À vous de choisir vos mods en fonction de vos connaissances car les mods meca demandent une expérience très poussée pour être utilisés en sécurité !

La différence entre un atomiseur reconstructible et un clearomiseur vient essentiellement des résistances et du design. Si l’on appelle un RBA Rebuildable Atomiseur et que l’on parle en français de reconstructible, ce n’est pas pour rien ! Si l’on veut faire simple, un clearomiseur fonctionne avec des resistances cigarette electronique toutes prêtes, qui se composent d’un fil résistif contenu dans une enveloppe en métal. Ces résistances e cig, on les achète directement en pack de résistances. Les résistances des atomiseurs reconstructibles en revanche, on les fait soi-même. Une technique que l’on appelle le coil building ! Les résistances sont faites avec du fil résistif au mm de diamètre (0,15 mm, 0,30 mm, 0,40 mm, 0,50 mm, 0,60 mm, 0,80 mm…) qui varie pour obtenir des configurations différentes. Regardez sur un calculateur DIY quel diamètre de fil choisir en fonction de vos attentes. Découvrez tous les différents types de fils résistifs dans notre article comment choisir le fil resistif pour ma cigarette electronique : le matériau ! On n’y parle pas de diamètre mais des matériaux pour coils : Kanthal KA1, SS 316L, Nichrome 80 Ni80, Titane Ti, Nickel 200 Ni200…

Clearomiseur ou atomiseur, que faut-il choisir ?

Maintenant que vous savez faire la différence entre un clearomiseur et un atomiseur, il ne vous reste plus qu'à choisir celui qui vous correspond. Si vous débutez dans le monde de la vape ou que vous êtes un vapoteur intermédiaire, il y a fort à parier qu'un clearomiseur couvrira amplement vos besoins. Un clearomiseur polyvalent offre la possibilité de vapoter soit en inhalation directe (DL) soit en inhalation indirecte (MTL), et d'avoir un tirage aérien ou serré. Un bon compromis pour ceux qui veulent s'essayer au cloud chasing sans abandonner la vape MTL pour retrouver de temps en temps une sensation très proche de celle que donne le fait de fumer une cigarette.

Vous êtes un vapoteur expert accro au cloud chasing et vous ne jurez que par la vape DL ? Il existe d'excellents clearomiseurs subohm avec des résistances très basses comme le Zeus Sub-Ohm et ses résistances Mesh de 0,2 ohm et 0,4 ohm. En revanche, si vous voulez faire des économies sur vos résistances et les fabriquer vous-même afin de tester toutes sortes de montages, passez à un atomiseur reconstructible ! Les coils DIY demandent dextérité et savoir-faire, mais c'est une façon d'avoir des résistances pas chères car leur fabrication est particulièrement économique. Attention à bien suivre les règles de sécurité qui s'appliquent à l'utilisation d'un atomiseur reconstructible et aux coils DIY ! Pour utiliser votre ato, vous devrez vous équiper d'une box mod et apprendre à parfaitement régler celle-ci en fonction de la résistance DIY installée.

Atomiseur reconstructible ou clearomiseur ?

Pourquoi acheter un atomiseur reconstructible (RDA, RTA ou RDTA) qui force à fabriquer ses propres résistances plutôt que de ne pas se prendre la tête et d’acheter un clearomiseur qui fonctionne avec des résistances toutes faites ? Si l’on regarde les avis de certains vapoteurs, un tel casse-tête peut paraître incompréhensible. Pourtant, c’est très simple, avec un atomiseur reconstructible et des coils DIY (resistances DIY), on obtient ce que l’on veut, pour obtenir la meilleure cigarette electronique expert qui puisse nous convenir. Et ça, ça vaut le coup de se prendre un peu la tête sur les montages de résistances ! Il y aussi autre chose qui pèse dans la balance des RTA et compagnies : fabriquer ses resistances est trèèèès économique ! Avouez que c’est un argument plutôt convainquant ! Si vous vapotez beaucoup et que vous grillez résistance après résistance avec votre clope electronique, vous serez bien content de passer au reconstructible et de faire vous-même vos propres coils pour e cigarette. Vous verrez que les possibilités de montage de coils DIY sont énormes, que ce soit au niveau des types de fils résistifs (au mm de diamètre variable) comme pour les montages de résistances DIY en eux-mêmes. 

À noter, certains clearomiseurs sont vendus avec une base RTA afin de les transformer en atomiseur reconstructible !

carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires