Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Fumer pendant la grossesse : quels...
vue 720 Vues 0 J'aime
Fumer pendant la grossesse est dangereux pour la mère et son bébé Fumer lorsqu’on est enceinte est extrêmement...
Lire la suite
La Nouvelle-Zélande interdit les puffs et restreint les produits pour la vape

La Nouvelle-Zélande interdit les puffs et restreint les produits pour la vape

calendrier Publié le 06/09/2023
calendrier Modifié le 14/02/2024
vue 1384 Vues 0 J'aime

La Nouvelle-Zélande fait, comme bien d’autres pays, face au fléau des jeunes qui vapotent. Pour lutter contre ce phénomène, la nation des All Blacks vient de prendre plusieurs mesure.

De nouvelles restrictions sur les produits pour cigarette électronique en Nouvelle-Zélande

C’est la ministre de la Santé elle-même qui l’a annoncé dans un communiqué paru le 06 juin dernier. Ayesha Verrall, qui est également docteur spécialisée en maladies infectieuses, a fait part de la volonté du gouvernement de “réduire le nombre de jeunes qui commencent à vapoter”. 1 ado sur 5 vapoterait en Nouvelle-Zélande selon une étude datant de 2021.

Les actions sont multiples, avec 3 axes principaux :

  • Interdire les puffs
  • Interdire les nouvelles boutiques de vape à proximité des écolos et des marae (lieux de socialisation pour les Maoris)
  • Encadrer la dénomination des e-liquides et arômes

L’interdiction des cigarettes électroniques jetables est avant tout motivée par leur prix bas, qui les rend particulièrement accessibles aux personnes mineures. De ce fait, la Nouvelle-Zélande obligera prochainement à ce que les dispositifs de vapotage vendus à travers le pays comportent des batteries rechargeables ou un système d’accus. Ils devront également être équipés d’un système de sécurité enfant.

Les nouvelles boutiques de vapotage devront être situées à plus de 300 mètres des écoles et des marae, afin de limiter leur accès aux jeunes.

Restriction des noms de saveurs en Nouvelle-Zélande

Pour ce qui est de l’appellation des e-liquides et arômes, ceux-ci ne pourront plus comporter des noms fantaisistes et alléchants. Fini les Barbe-à-Papa, les Bubblegum et autres gourmandises. Désormais, seules les descriptions réalistes des saveurs seront autorisées.

Dans son communiqué, Ayesha Verrall prend l’exemple d’une saveur “donut à la confiture de fraise”, qui ne pourra plus être utilisée. Elle explique que le mot “baie” sera de son côté accepté. Elle n’explique cependant pas comment pourront être décrites les saveurs gourmandes, telle que par exemple la Mousse au Chocolat Blanc Noisette que fabrique Savourea en France.

La Nouvelle-Zélande reconnaît l’intérêt de la vape chez les fumeurs et fumeuses

Si la première ministre de la Santé néo-zélandaise Ayesha Verrall entend bien lutter contre la vape chez les jeunes, elle admet toutefois que celle-ci a bien des atouts pour aider les fumeurs et fumeuses à arrêter le tabac.

En parlant au nom du gouvernement, elle a expliqué dans son communiqué “Nous reconnaissons que nous devons trouver un équilibre pour empêcher les jeunes de commencer à vapoter, tout en offrant des cigarettes électroniques comme outil d'arrêt pour ceux qui veulent vraiment arrêter de fumer. […] Le vapotage a joué un rôle important dans la réduction record du tabagisme des Néo-Zélandais au cours des dernières années.”

Qu’on se rassure, la Nouvelle-Zélande n’entend pas suivre la voie de l’Australie dont les mesures contre la cigarette électronique sont particulièrement sévères.

La lutte de la Nouvelle-Zélande contre le tabagisme

Le taux de fumeurs et fumeuses en Nouvelle-Zélande ne fait que de baisser : il a même été divisé par deux en l’espace de 10 ans. Le recours à la clope électronique n’est pas la seule raison de cet abandon du tabac, son prix joue sans doute un grand rôle, puisqu’il est particulièrement élevé. Un paquet de cigarettes en Nouvelle-Zélande coûte en effet dans les 22€. Un prix dissuasif !

En décembre 2021, le gouvernement néo-zélandais avait fait une annonce marquante : lever progressivement l’âge légal pour acheter du tabac, dans le but de faire du pays un territoire sans tabac dans le futur. Chaque année, l’âge légal pour acheter des cigarettes sera augmenté, de sorte à arriver un jour à l’interdiction totale de s’en procurer.

Le nombre de buralistes a également été fortement réduit, toujours dans le but de lutter contre le tabagisme. Des mesures fortes, visant à s’attaquer directement à la source du problème. À condition que le marché noir ne prenne pas le relais !

Dans tous les cas, nous avons hâte de voir comment la situation va évoluer ces prochaines années en Nouvelle-Zélande.

Publié dans: Actualités
julien corder
Ancien gros fumeur, j'ai réussi à arrêter le tabac grâce à la vape. Depuis, je suis devenu un passionné ! Je vapote aussi bien avec du matos expert qu'avec des petits kits compacts, faciles à transporter.

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires