Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Que faire avec un e-liquide trop...
vue 164 Vues 0 J'aime
Comment reconnaît-on un e-liquide trop fort en nicotine ? Un e-liquide trop fort en nicotine se reconnaît car il...
Lire la suite
L’interdiction des arômes de cigarette électronique va-t-elle se concrétiser ?

L’interdiction des arômes de cigarette électronique va-t-elle se concrétiser ?

calendrier Publié le 14/02/2023
calendrier Modifié le 20/06/2024
vue 3569 Vues 1 J'aime

L'interdiction des arômes pour cigarette électronique est d’un sujet bouillant dont s’est emparé le Comité National contre le Tabagisme (CNCT). Le tabac chauffé, les arômes de cigarettes électroniques et les publicités des “nouveaux produits au tabac et à la nicotine” sont dans son viseur. De quoi parle-t-on et quelles sont les conséquences possibles ?

Le Comité National contre le Tabagisme (CNCT) demande l'interdiction des arômes pour cigarette électronique

Dans un communiqué de presse paru le 13 février 2023, le Comité National contre le Tabagisme (CNCT) se montre très clair. Il “alerte sur le développement anarchique des nouveaux produits et demande l’interdiction des arômes”. Un gros dossier arguant notamment en faveur de l'interdiction des arômes pour cigarette électronique sur lequel nous allons nous pencher !

Qu’est-ce que le Comité National contre le Tabagisme (CNCT) ?

Pour mieux comprendre de quoi il en retourne, voyons ensemble ce qu’est le CNCT. Il s’agit d’une association, fondée en 1868 et qui a été reconnue d’utilité publique. Elle fait partie de l’Alliance contre le tabac et mène une lutte contre le tabagisme en associant deux types d’actions : la prévention et l’amélioration des législations et réglementations.

Le Président du Comité National contre le Tabagisme (CNCT) depuis 2003 est le Professeur émérite de Pneumologie Yves Martinet. Il est accompagné au sein de l’association par différents médecins, notamment pneumologues et tabacologues.

L’association a un objectif louable : mettre fin aux ravages du tabac, qui tue une personne toutes les 6 secondes à travers le monde. Rappelons qu’une personne sur deux qui fume meurt prématurément des suites de son tabagisme. En tant que spécialiste des produits pour le vapotage, Nicovip rejoint cette lutte anti tabac.

Le rapport du CNCT sur les nouveaux produits du tabac et de la nicotine

Le communiqué de presse publié par le Comité National contre le Tabagisme (CNCT) a été accompagné par deux rapports, un rapport complet Évolution du marché à travers le phénomène publicitaire en France 2020 – 2022 État des lieux et recommandations de 186 pages et un rapport synthétique de 40 pages.

Le rapport complet se décompose en trois observations et deux études, portant notamment sur la publicité et sur le respect de la législation dans les lieux de vente, qu’ils soient physiques ou en ligne. Les produits concernés, appelés “nouveaux produits du tabac et de la nicotine“, sont multiples et ne concernent pas que la vape.

En effet, on trouve les produits suivants :

  • Les produits du tabac chauffés

  • Les cigarettes électroniques

  • Les cigarettes électroniques jetables ou puffs

  • Les sachets de nicotine (nicotine pouch, parfois appelés snuf ou snus)

Le compte-rendu du Comité National contre le Tabagisme (CNCT)

Attaquons le vif du sujet avec les constats du CNCT. Dans sa synthèse générale des résultats du projet, l’association dénonce les publicités faites pour des produits du tabac et de la nicotine, quand bien même la loi Évin du 10 janvier 1991 les interdit formellement. Elle mentionne notamment la mise en avant du dispositif de tabac chauffé iQos du cigarettier Philip Morris sur des affiches et des écrans publicitaires, ainsi que dans la presse. Des actions qu’elle assimile à une “stratégie actuelle de reconquête de l’industrie du tabac”.

Le CNCT reproche également aux buralistes de promouvoir le tabac chauffé et les puffs, avec un certain laxisme en ce qui concerne la vente aux mineurs (qui est interdite par la loi). Pour ce qui est des enseignes spécialisées dans les produits de vapotage, comme Nicovip, le discours est tout autre puisque l’association reconnaît que “les vendeurs des magasins spécialisés sont les plus impliqués dans l’accompagnement du sevrage tabagique”.

Le cas des cigarettes électroniques

Le Comité National contre le Tabagisme (CNCT) reproche à des enseignes qui ne sont ni des bureaux de tabac ni des sociétés spécialisées dans les produits de vapotage d’avoir non seulement proposé à la vente des cigarettes électroniques jetables, mais également d’en avoir fait la promotion. C’est ainsi que l’association épingle l’enseigne Gifi, qui a fait de la publicité sur les puffs via son compte TikTok.

Le CNCT dénonce également le recours à de multiples influenceurs faisant la promotions de puffs, ainsi que le choix de certaines marques comme Liquideo d’affirmer que les produits sans nicotine sont sans risques pour les non-fumeurs (ce qui est faux, cf nos articles sur le sujet dans notre rubrique Santé).

D’autres aspects sont décriés vis-à-vis de la e cigarette jetable, comme “la mise en avant des saveurs gourmandes : barbapapa, marshmallow, etc.” ou encore “les packagings attractifs qui font penser à des confiseries connues : malabar, carambar, snickers, etc.”. Pourquoi un tel raisonnement ? Pour l’attractivité de ces produits auprès des plus jeunes. N’oublions pas que l’Alliance contre le tabac (ACT) a relevé qu’un ado sur 10 a déjà vapoté avec une puff, ce qui pose un réel problème et potentiellement une porte d’entrée vers le tabac dans le cadre des produits nicotinés.

Interdiction des arômes pour cigarette électronique

Les recommandations du Comité National contre le Tabagisme (CNCT), avec notamment l'interdiction des arômes pour cigarette électronique

Le rapport du Comité National contre le Tabagisme (CNCT) détaille 12 recommandations, qui ont été calquées sur la réglementation Convention Cadre pour la lutte anti tabac de l’OMS.

On trouve notamment :

  • Une recommandation sur la fiscalité, avec l’application d’une taxe sur les produits pour le vapotage et les autres produits contenant de la nicotine.

  • Une interdiction de vapoter similaire à l’interdiction de fumer au niveau des lieux publics et privés.

  • Informer davantage le grand public sur la nicotine et les sels de nicotine.

  • Tout comme les paquets de cigarettes neutres, généraliser des avertissements sur les risques pour la santé et un conditionnement neutre sur l’ensemble des nouveaux produits liés à la nicotine.

  • La recommandation d’imposer une formation obligatoire pour la vente de ces produits.

  • L’interdiction de la publicité dans les boutiques physiques et l’application de cette interdiction sur les réseaux sociaux et les sites en ligne.

  • La fin de la vente en ligne des produits pour le vapotage.

  • Le renforcement de l’interdiction de vente aux mineurs, en veillant à ce qu’il soit effectivement appliqué.

  • Appliquer une éco-taxe aux fabricants.

L’étude du CNCT se conclut par trois recommandations jugées primordiales :

  • L’interdiction immédiate des arômes autre que celui du tabac pour l’ensemble des produits contenant de la nicotine"

  • "Un meilleur encadrement de la vente de ces produits au détail afin d’en limiter l’accessibilité"

  • "Et plus globalement une révision approfondie de la réglementation des nouveaux produits de la nicotine et de la nicotine en tant que telle.”

L’interdiction des cigarettes électroniques jetables

On peut également noter la mention de la recommandation au sein du rapport du Comité National contre le Tabagisme (CNCT) d’interdire les cigarettes électroniques jetables. Cette demande avait déjà été faite par l’Alliance contre le tabac. Nous vous en avions parlé dans un article dédié, au sein duquel nous avions consacré une partie “Le point de vue de Nicovip sur l’interdiction de la puff” où nous rejoignons l’avis de l’Alliance contre le tabac sur les dangers de la puff sur l’environnement lorsqu’elle n’est pas recyclée, mais également son impact sociétal auprès des adolescents qui se l’approprient.

Les arômes des cigarettes électroniques vont-ils être interdits ?

Une nouvelle fois, les arômes de la cigarette électronique sont mis sur la sellette. Pour faire simple, le CNCT souhaite mettre fin à l’ensemble des arômes des e-liquides, à l’exception d’un seul : celui au tabac (que l’on appelle classic dans le monde de la vape). Ce panel d’arômes attractifs, avec des saveurs gourmandes et/ou fruitées par exemple, est un procédé incitatif à la consommation selon l’association, tout particulièrement pour les jeunes.

Pour autant, est-ce que les arguments du Comité National contre le Tabagisme (CNCT) vont être écoutés par le gouvernement ? Est-ce que ses recommandations, notamment l’interdiction de la vente en ligne des produits de vapotage et l’interdiction des arômes de cigarette électronique autre que le tabac, seront-elles reprises dans une future législation ? Difficile de la savoir.

L’arôme pour cigarette électronique : pour ou contre ?

La question de l’interdiction des arômes pour la vape se pose dans bien des pays, quand elle n’a pas été déjà déjà appliquée. Cette question est cruciale, car si, en soi, passer de cigarette au tabac à une e cigarette au goût tabac semble logique, ne pas offrir d’alternatives peut représenter un frein au sevrage tabagique par le moyen de la vape.

Quand on sait à quel point il peut être difficile d’arrêter de fumer pour certaines personnes, on est bien tentés de vouloir leur proposer des saveurs attractives, qui vont les dégoûter à terme du tabac. Pour certains fumeurs et certaines fumeuses, le déclic de l’arrêt du tabac va se faire par envie de saveurs alléchantes, pas pour l’impact sur leur santé. Dans ce cas, le fait de proposer tout un choix de e-liquides aux arômes bien distincts nous apparaît comme un atout pour arrêter de fumer.

En revanche, nous comprenons que les arômes gourmands puissent donner envie aux ado. Néanmoins, l’alcool est interdit aux mineurs, tout comme les produits pour la vape. Cependant, de nombreux alcools et cocktails à base d’alcool sont tout aussi attractifs pour les mineurs, alors même que l’alcool est également un problème sociétal !

À notre sens, il convient de véritablement interdire la vente de produits à la nicotine (ainsi que les puffs sans nicotine) aux mineurs, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui comme l’Alliance contre le tabac l’a démontré en enquêtant notamment au sein de bureaux de tabac. Nous pensons qu’il est possible d’avoir une génération sans tabac, mais pour cela, il faut la protéger !

Il paraît également intéressant de limiter les publicités accessibles à toutes et à tous, en particulier sur les réseaux sociaux. Chez les jeunes en particulier, voire chez les très jeunes, les influenceurs ont un impact important. Voir leur star préférée s’afficher avec une puff ou un produit au tabac chauffé pousse forcément les jeunes à l’imiter.

Pour terminer ce long article, on ne peut pas s’empêcher de vous poser quelques questions : que feriez-vous si les arômes des cigarettes électroniques venaient à être interdits ? Vous contenteriez-vous de l’arôme de tabac pour vos e-liquides, ce fameux classic ? Seriez-vous tenté(e) de retourner vers la clope ? Essayeriez-vous d’arrêter complètement votre dépendance par un autre moyen, et si oui, lequel ? Pour ce qui est des puffs, êtes-vous pour ou contre ?

Contactez notre équipe qui se fera un plaisir d’échanger avec vous sur le futur de la vape !

Mise à jour du 20 juin 2024 : l’interdiction des arômes pour cigarette électronique en voie de concrétisation ?

On en parle depuis un moment, les arômes pour cigarette électronique sont sur la sellette en France et seront peut-être interdits dans un avenir plus ou moins proche. Et ça ne risque pas de s’arranger quand on regarde ce qu’il se passe à l’échelle de l’Europe ! En effet, plusieurs pays dont le Danemark, la Finlande, l’Estonie, la Slovénie, l’Allemagne et le Luxembourg, mais aussi la France, on appelé la Commission européenne à opter pour des mesures restrictives envers la vape.

Dans un document intitulé “Appel à l’action pour protéger les jeunes contre les dommages causés par les nouveaux produits du tabac et de la nicotine“, on peut lire “Ces dernières années, le choix de produits à base de tabac et de nicotine a augmenté de manière exponentielle et nombre d'entre eux sont vendus avec un marketing cherchant explicitement à plaire aux enfants et aux adolescents, par exemple avec des arômes de pastèque, de fraise, de chewing-gum, de chocolat, etc. Ils sont emballés et présentés presque comme s'il s'agissait de bonbons et sont facilement accessibles aux jeunes.“

Un appel est donc fait pour encadrer les produits du vapotage au sein de l’Europe toute entière, arguant qu’il faut protéger les jeunes de la consommation de nicotine via la cigarette électronique, qui peut les conduire à fumer des cigarettes. Le fait que la vente en ligne permette de contourner des interdictions valables au sein de pays est également mentionné. C’est par exemple le cas pour le Danemark, qui a d’ores et déjà interdit les arômes pour cigarette électronique il y a trois ans, et qui se plaint que ses citoyens commandent dans d’autres pays des e-liquides aromatisés.

Les pays à l’origine de cet appel à la Commission européenne pour légiférer sur la vape à l’échelle de l’Europe réclament la mise en place de plusieurs lois : d’une part l’interdiction des arômes pour cigarette électronique et d’autre part l’interdiction de certains produits, sans préciser lesquels. Il est possible que les puffs soient indirectement visées par cette volonté d’interdire des produits nicotinés, mais d’autres type de matériels de vape pourraient également être concernés.

Il ne reste plus qu’à attendre le résultat du Conseil européen, qui réunira les ministres de la Santé des différents pays de l’Union Européenne. Nous mettrons à jour cet article afin de vous tenir informé(e)s de l’évolution de législation sur les arômes pour cigarette électronique en France et dans l’UE, ainsi que d’autres potentielles restrictions sur différents produits pour la vape.

Publié dans: Actualités
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires