Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Modes de vape : quel réglage pour...
vue 67 Vues 0 J'aime
Les cigarettes électroniques ont-elles toute plusieurs mode de vape pour leur réglage ? Que les débutants et...
Lire la suite
Pour l’Office parlementaire, la cigarette électronique est l’alternative la plus sûre au tabac à fumer

Pour l’Office parlementaire, la cigarette électronique est l’alternative la plus sûre au tabac à fumer

calendrier Publié le 06/10/2023
calendrier Modifié le 16/04/2024
vue 3045 Vues 0 J'aime

L’État français va-t-il reconnaître l’intérêt de la vape dans le sevrage tabagique ? On ne peut s’empêcher de se poser la question en lisant le rapport de l’Office parlementaire sur les alternatives au tabac fumé, dont fait partie la cigarette électronique.

Pourquoi l’Office parlementaire s’intéresse aux alternatives au tabac fumé ?

L'Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (abrégé en OPECST), constitué de 18 députés et de 18 sénateurs, a pour mission d’éclairer le Parlement sur des technologies et des sujets scientifiques. L’Office parlementaire est ainsi en charge de rédiger des notes scientifiques.

La numéro 41, paru en septembre 2023, s’intitule “Nouveaux produits du tabac ou à base de nicotine : lever l’écran de fumée”. Au-delà du jeu de mot, l’enjeu est sérieux. En effet, comme le rappelle l’OPECST, “Le tabac est la première cause de mortalité évitable en France”. Aujourd’hui encore, 24,5% des adultes en France fument quotidiennement. Chez les jeunes de 17 ans, cette proportion n’est pas non plus négligeable puisque ce sont 15,6% d’entre eux qui fument chaque jour.

Malgré des substituts sous la forme de patchs, de sprays, de gommes à mâcher ou encore de comprimés de nicotine, l’arrêt du tabac reste une épreuve majeure pour beaucoup de fumeurs et fumeuses. Près de 60% des personnes concernées ont déclaré avoir envie d’arrêter de fumer.

Dans ce contexte, l’Office parlementaire s’est interrogée sur l’efficacité et la dangerosité de nouveaux produits présentés comme des alternatives au tabac fumé.

Il aura fallu plusieurs mois pour que la note scientifique, élaborée avec un nombre impressionnant de spécialistes consultés pour leurs savoirs et leurs expériences, voit le jour. Le document de 13 pages (dont 6 pages de références diverses et variées et une page dédiée aux personnes consultées) vise à s’interroger sur la pertinence de plusieurs produits qui se veulent être des alternatives au tabac à fumer.

Voici les produits en question :

À noter que 3 auditions sont disponibles au visionnage sur le site du Sénat :

  • Celle de représentants de l’industrie du tabac
  • Celle de France Vapotage
  • Celle de la FIVAPE (Fédération Interprofessionnelle de la Vape)

Quel est la meilleure alternative au tabac à fumer selon le gouvernement français ?

On ne peut qu’être soulagé(e)s en voyant écrit noir sur blanc “La plupart des experts s’accordent pour affirmer que les émissions produites par les cigarettes électroniques sont moins nocives que la fumée du tabac”. Il semblerait que le message soit bien passé !

Évidemment, les propos sont nuancés, puisqu’il serait faux d’affirmer que la cigarette électronique est dénuée de tout danger. Cependant, il est explicitement écrit “Cette moindre nocivité n’est cependant pas synonyme d’absence de toute dangerosité : plusieurs substances toxiques sont produites par ces dispositifs. Leur évaluation est particulièrement complexe du fait du grand nombre d’appareils et d’arômes pouvant être utilisés.”

Là où l’OPECST est également très claire, c’est sur les risques qu’encourent les vapofumeurs, autrement dit ces personnes qui continuent de fumer en même temps qu’elles utilisent la cigarette électronique. On le rappelle, fumer ne serait-ce qu’une cigarette de temps en temps est dangereux pour la santé. L’Office parlementaire explique que “en France, plus de la moitié des vapoteurs continueraient de fumer en parallèle”. Si c’est votre cas, motivez-vous à arrêter complètement le tabac, c’est vital !

Sans surprise, le tabac chauffé est descendu pour sa nocivité pour la santé par rapport à la vape : “le tabac chauffé pourrait être moins nocif que la cigarette traditionnelle, tout en restant considérablement plus nocif que la cigarette électronique”. Si vous pensiez passer au tabac chauffé pour arrêter de fumer, ce n’est pas franchement une bonne idée !

Quant au tabac à mâcher et à priser, l’OPECST explique que “les formes orales du tabac seraient notamment associées à des problèmes bucco-dentaires et des cancers […] et seraient susceptibles d’accroître le risque d’accident vasculaire”. Là encore, le tabac est mis KO par la vape.

Pour ce qui est des sachets de nicotine, les pouches, l’OPECST ne dit rien ou presque : “le passage aux sachets de nicotine pourrait représenter une réduction des risques pour la santé”.

Ce qui est sûr donc, c’est qu’aux yeux de l’Office parlementaire, la meilleure alternative au tabac fumé est la cigarette électronique.

Le mythe de la porte d’entrée vers le tabac et la question des arômes

Les détracteurs de la cigarette électronique évoquent bien souvent le fait que celle-ci puisse être une portée d’entrée vers le tabac. Autrement dit, que le fait de vapoter conduise ensuite à fumer. L’Office parlementaire invalide cette idée reçue, puisque l’on peut lire dans son rapport : “D’après Santé publique France, les vapoteurs adultes sont en très grande majorité des fumeurs ou ex-fumeurs, la cigarette électronique étant principalement utilisée dans un objectif de sevrage, de substitution ou de réduction de la consommation tabagique.”

Toutefois, il faut reconnaître que les adolescents sont susceptibles d’être attirés par les arômes gourmands et fruités de certains e-liquides (et surtout des puffs). Mais les arômes “permettaient d’augmenter l’efficacité de la cigarette électronique en tant qu’outil de sevrage tabagique” selon l’OPECST. Le rapport explique très justement que si l’État venait à interdire les arômes autres que celui imitant le tabac (e-liquides classic), il y aurait peut-être moins de mineurs qui vapoteraient, mais aussi moins d’adultes. Et ceux-ci risqueraient de ne pas réussir à arrêter de fumer…

Les conclusions de l’Office parlementaire sur les alternatives au tabac fumé

L’Office parlementaire conclut son rapport sur les incertitudes scientifiques qui entourent encore à l’heure actuelle ces produits d’alternative au tabac fumé, ce qui engendre des difficultés pour les gouvernements à statuer sur ces produits.

L’OPECST prend l’exemple des cigarettes électroniques, qui ont un statut juridique très différent d’un pays à un autre. Alors qu’elles sont interdites ou soumises à des restrictions d’arômes dans certains pays, d’autres comme le Royaume-Uni les mettent en avant comme outil de sevrage tabagique.

Les recommandations de l’Office parlementaire sont nombreuses. On peut citer :

  • “Lancer rapidement de nouvelles études indépendantes à l’échelle nationale sur la nocivité propre et relative de ces différents produits ainsi que sur leurs effets vis-à-vis du tabagisme.”
  • “Mener une campagne grand public de prévention sur les risques associés au « vapofumage » (utilisation concomitante de cigarettes traditionnelles et d’une cigarette électronique).”
  • “Augmenter les contrôles et alourdir les sanctions en cas de vente de produits du tabac ou à base de nicotine aux mineurs.”
  • “Étudier l’instauration d’un emballage neutre pour réduire l’attractivité des produits de vapotage.
  • “Interdire les « puffs » pour prévenir leur impact écologique et, par principe de précaution, pour le risque que peut représenter leur attractivité.”

L’avis de Nicovip sur les recommandations de l’Office parlementaire

Le fait de réaliser de nouvelles études est une bonne chose, puisqu’elles devraient permettre de rassurer les politiques sur les atouts de la vape dans le cadre du sevrage tabagique. Le fait d’expliquer aux fumeurs et fumeuses qu’il faut impérativement arrêter le tabac et pas seulement diminuer leur consommation est également une bonne idée, de même que la sanction des ventes de produits nicotinés aux mineurs.

Pour ce qui est de l’interdiction des puffs, nous vous avions déjà partagé notre avis dans un article. Les puffs sont une aberration écologique et sont plébiscitées par les adolescents. De nombreux fumeurs et fumeuses y restent cependant attaché(e)s du fait de leur facilité d’utilisation.

Toutefois, des puffs rechargeables, à la fois au niveau de la batterie comme au niveau de la cartouche d’e-liquide, sont en train de voir le jour. Elles sont une alternative plus écologique aux puffs, même si la meilleure solution (à la fois écologiquement et financièrement parlant) reste encore d’acheter une cigarette électronique et des flacons d’e-liquide.

Pour ce qui est de l’application ou non des recommandations de l’Office parlementaire par le gouvernement français, il faudra attendre encore un peu. Dans tous les cas, nous invitons les fumeurs et fumeuses qui vapotent également à arrêter totalement de fumer. Et nous rappelons que la cigarette électronique, associée à des flacons d’e-liquides avec un taux de nicotine de moins en moins élevé, donne la possibilité de faire son sevrage nicotinique en douceur. Un sevrage important, l’addiction à la nicotine donnant justement ces envies de fumer parfois difficilement contrôlables.

Bien entendu, nous rappelons que la vape n’est pas un jeu et que seules les personnes majeures et dépendantes à la nicotine peuvent y recourir dans le but de se libérer du tabac.

Publié dans: Actualités
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires