Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Qui est le petit vapoteur ?
vue 13 Vues 0 J'aime
À quoi reconnaît-on le petit vapoteur ? Le petit vapoteur est une personne qui vapote peu. Concrètement, il...
Lire la suite
Danger cigarette electronique : vrai ou faux ?

Danger cigarette electronique : vrai ou faux ?

calendrier Publié le 18/12/2023
calendrier Modifié le 21/02/2024
vue 8124 Vues 2 J'aime

La cigarette électronique serait à 95% moins dangereuse que le tabac. Mais est-elle pour autant sans risque pour la santé ?>

La cigarette électronique est-elle dangereuse ? C’est la question que tous les vapoteurs se posent. Si vous vous inquiétez des dangers potentiels que l’e-cigarette peut représenter, cet article tente de démêler le vrai du faux sur les risques liés au vapotage.

La cigarette électronique est-elle dangereuse pour la santé ?

Oui, la cigarette électronique est moins dangereuse que la tabac. Les effets du tabac sur la santé sont catastrophiques et causent chaque année près de 6 millions de morts par an. En France, 75 000 personnes décèdent chaque année des conséquences du tabagisme. Si la cigarette émet par combustion de la fumée contenant plus de 4 000 substances chimiques, la cigarette électronique émet de la vapeur qui ne contient pas de goudrons ni de monoxyde de carbone.

Sa nocivité est jugée comme étant largement inférieure à celle du tabac. En conséquence, oui, il est préférable de passer à la vape plutôt que de continuer à fumer. Mais non, la e cig n’est pas non plus sans dangers. Et cela, il faut bien le garder à l’esprit pour ne pas perdre de vue le but à atteindre pour tout vapoteur : arrêter de fumer, mais aussi de vapoter !

De nombreuses incertitudes demeurent encore sur la conséquence de la vape sur la santé. Si la vapeur inhalée par les vapoteurs est bien moins nocive que la fumée de tabac, elle comporte malgré tout des produits chimiques parfois potentiellement toxiques, qui dépendent en grande partie de la composition des e-liquides. C’est pour cette raison qu’il faut choisir avec soin son eliquide, en optant pour des versions sans diacétyl, sans parabène, sans ambrox.

Heureusement, chez Nicovip, nous ne proposons que du e liquide le plus sain possible, qui respecte parfaitement la réglementation française qui est très stricte en termes de composition. Si vous vous demandez "Quels sont les e-liquides les moins dangereux ?", ce sont assurément ceux qui possèdent la certification AFNOR, autrement dit le e liquide AFNOR (fabriqué en France et certifié pour sa qualité) ainsi que le eliquide bio, qui est du eliquide sans PG, notamment celui au végétol, que l'on trouve entre autres chez la marque Végétol.

Si vous souffrez d’asthme, de diabète ou que vous êtes enceinte, ne vapotez pas ! Veillez à toujours suivre les conseils d’un professionnel de la santé (médecin généraliste ou tabacologue) pour vous aider dans le suivi de votre arrêt du tabac. Lorsque vous réussissez (oui, vous pouvez le faire !) à vous débarrasser de votre dépendance à la nicotine en passant à un dosage de 0 mg/ml de nicotine, la prochaine étape est d’arriver à arrêter totalement de vapoter.

L’avis médical du Docteur Jacques Granger sur la cigarette électronique

Le Docteur Jacques Granger, pneumologue au CHU de Périgueux et président du Comité départemental des maladies respiratoires, est à l’origine d’une enquête sur la cigarette électronique en lien avec la Caisse primaire d’assurance maladie de la Dordogne. Pour lui, « il n’y a pas de produits cancérigènes dans la cigarette électronique, il n’y a pas de combustion, pas de monoxyde de carbone et très peu de produits irritants par rapport à tous ceux présents dans la fumée de tabac. Il y a 400 fois moins de danger avec la cigarette électronique qu’avec la cigarette classique. »

La position de l’Académie Nationale de Médecine sur les dangers de la cigarette électronique

Suite au scandale sanitaire lié à des e-liquides frelatés qui est apparu aux États-Unis, des voix se sont élevées contre la cigarette électronique. Un fait que l’Académie Nationale de Médecine a constaté : « La confiance en la cigarette électronique est aujourd’hui ébranlée par l’observation d’une soudaine épidémie de pathologies pulmonaires localisée aux États-Unis ». Rappelons que ce n’est pas l’e-cigarette en elle-même qui était à l’origine des maladies pulmonaires mais l’utilisation d’-e-liquides achetés sur le marché noir. D’où l’importance de toujours acheter des produits pour la vape en boutique, là où vous êtes sûr qu’ils relèvent des normes de sécurité !

En France, la vente d’e-liquides est étroitement surveillée. Chez Nicovip, nous ne vendons que des produits contrôlés, dont bon nombre sont biologiques, voire possèdent une certification AFNOR de l’association du même nom (Association française de normalisation).

Par ailleurs, l’Académie Nationale de Médecine a tenu à rappeler à quel point le fait de vapoter est préférable au tabac : « Il est établi que la vaporette est moins dangereuse que la cigarette ». Pour l’Académie Nationale de Médecine, la cigarette électronique est « une aide à l'arrêt et à la diminution de la consommation de tabac ». Tabac, qui, on le rappelle, est à l’origine de 10 % des décès dans le monde. Le tabagisme est ainsi la première cause de mortalité évitable dans le monde !

La cigarette électronique représente-t-elle un danger ?

Voici une liste de vrais et de faux sur les dangers du vapotage :

La cigarette électronique rend dépendant

Oui, c’est un fait, la cigarette électronique rend dépendant. La faute revient à la nicotine, qui est une substance particulièrement addictive. Si vous ne fumez pas, ne vapotez pas ! Par effet de mode, des non-fumeurs sont tentés par la CE et finissent par devenir dépendants à la nicotine, ce qui peut ironiquement les pousser à se tourner vers le tabac. La clope électronique est faite pour arrêter de fumer, pas l’inverse !

Même sans nicotine, la cigarette électronique n’est pas exempte de danger et peut conduire à une addiction psychologique. L’adoption de petites habitudes comme vapoter après son café ou en soirée présente le risque de consommer tôt ou tard un produit nicotiné, et donc de tomber dans le cercle vicieux de l’addiction à la nicotine.

La cigarette électronique est sans danger

Non, la cigarette électronique n’est pas totalement sans danger. Si l’e-cigarette est moins nocive pour la santé par rapport aux dégâts qu’occasionne le tabac, il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’un outil d’aide au sevrage tabagique. L’impact sur la santé du vapotage sur le long terme est encore peu connu à ce jour. Des maladies pulmonaires ont été imputées à la cigarette électronique aux États-Unis, cependant celles-ci découlaient de l’utilisation de e-liquides au THC ou au CBD frelatés, dont une huile très dangereuse une fois inhalée entrait dans leur composition. Toutefois, les risques pulmonaires sont très peu élevés avec des produits pour la vape qui sont étroitement réglementés.

Bien que les e-liquides vendus en France ont une composition exemplaire, exposer ses poumons à un aérosol (la fameuse vapeur des cigarettes électroniques) n’est pas anodin. Les poumons sont faits pour respirer de l’air pur ! Les e-liquides, étant fortement chauffés pour être transformés en vapeur, sont susceptibles de contenir des substances chimiques potentiellement dangereuses pour la santé. Bien que la vapeur des cigarettes électroniques ne soit absolument pas comparable en matière de dangerosité que celle de la fumée de cigarettes au tabac, elle n’est pas sans danger pour la santé.

Le danger de la cigarette électronique qui explose est bien réel

Oui, une ecig présente un risque d’explosion, mais fort heureusement ce cas est très rare si l’on suit des principes de sécurité ! En réalité, ce n'est pas la vapoteuse qui peut exploser, mais ses piles, que l'on appelle accus. Ces accus, comme toutes piles, doivent être conservés de façon sécurisée, et ne jamais entrer en contact avec des objets métalliques, comme des clefs qui se trouveraient dans votre poche. C'est valable pour toutes les piles, que ce soient celles d'un appareil photo ou encore de la télécommande de votre télévision ! Une cigarette électronique qui explose est un fait extrêmement rare, qui est dû à des accus abîmés.

Veillez à prendre soin de ces derniers et à faire changer le wrap si besoin. En ce qui concerne les kits ecig à batterie intégrée, nos conseils sont identiques : prenez-en soin ! Achetez toujours du matériel de vape de qualité et fuyez les contrefaçons. Évitez les chocs et ne stockez pas votre e-cig et vos accus à proximité d’éléments métalliques ou dans des endroits très chauds. Les modèles de e-cigarette présentés sur Nicovip sont réputés pour leur fiabilité et offrent de nombreux points de sécurité comme la protection en cas de surchauffe ou de surcharge.

La cigarette électronique est dangereuse pour la gorge

Si depuis que vous vapez, vous avez l’impression que le hit est trop fort et que vous avez mal à la gorge, changez d’e-liquide. Pour vapoter une forte quantité de nicotine (12 mg/ml, 16 mg/ml, 18 mg/ml), préférez l’utilisation des e-liquides aux sels de nicotine, qui procurent un hit beaucoup plus doux. La contraction de la gorge sera moins marquée et la sensation de picotement ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Si vous avez mal à la gorge ou que vous toussez en vapotant mais que votre besoin en nicotine est peu élevé (dosage en 3 mg/ml ou 6 mg/ml), tournez-vous vers un eliquide sans PG (propylène glycol). Le propylène glycol a tendance à assécher la bouche et la gorge chez certaines personnes. Un petit désagrément qui passera vite avec un ratio élevé en VG ou avec une alternative au PG comme le végétol ! Du e liquide sans PG, qui ne contient pas de propylène glycol, se trouve dans notre partie réservée aux e liquides bio. Cela tombe bien, vous trouverez un grand choix de e liquide bio pas cher et français au sein de notre boutique en ligne !

Si la cigarette électronique donne parfois mal à la gorge ou peut faire tousser, il s’agit de désagréments sans danger qui disparaissent en changeant le taux de nicotine et/ou le type d’e-liquide utilisé.

La cigarette électronique et les risques d’allergie

Si vous avez des allergies connues à certains aliments, le fait de vaper n’exempte pas de tout risque de réaction allergique. En effet, certains e-liquides sont fabriqués à partir d’arômes naturels. Si vous êtes allergique à la pomme, aux cacahuètes ou au kiwi, évitez tous les e-liquides qui contiennent ces arômes. Une autre allergie possible est celle au propylène glycol (PG), l’un des composants majeurs des produits pour cigarette électronique avec la glycérine végétale

Bien que peu dangereuse et souvent plus proche d’une intolérance qu’une réelle allergie, il est recommandé de consommer du e-liquide sans PG en cas doute. Comme évoqué un peu plus haut, tous les e-liquides bio sont sans propylène glycol.

La cigarette électronique est un danger pour les jeunes

C’est vrai ! Les produits pour la vape, notamment les puffs, représentent un danger pour les ado, qui risquent par la suite de se tourner vers le tabac.

Un récent rapport de l’OMS pointe du doigt la cigarette électronique, notamment par le fait que son caractère “tendance“ entraine de nombreux jeunes à se mettre à la vape, alors qu’ils ne fumaient pas. Si la e-cig est moins nocive pour la santé que la cigarette, elle n’est pas inoffensive ! Se mettre à vapoter par effet de mode est une très mauvaise idée, car cela expose à des substances chimiques qui pourraient avoir des effets néfastes sur le corps, notamment sur les poumons.

Sans compter l’addiction à la nicotine, qui se met rapidement en place! La nicotine est néfaste pour la santé, engendrant une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque, tout en provocant rapidement une forte dépendance. Si vous ne fumez pas, ne vapez pas ! La cigarette électronique doit être réservée comme outil de sevrage tabagique aux fumeurs et fumeuses qui en ont réellement besoin.

La cigarette électronique est sans danger pour les femmes enceintes

C’est faux ! Bien que la vape soit moins dangereuse que le tabac, cela ne signifie pas qu’elle est sans danger comme nous avons pu le voir à de nombreuses reprises ci-dessus. La cigarette électronique est fortement déconseillée en cas de grossesse afin de protéger le bébé.

Une femme enceinte ne devrait pas fumer ni vapoter. En cas de difficulté à arrêter le tabac ou la vape lors de la grossesse, il est important d’avoir un suivi médical pour trouver une solution adaptée.

Le vapotage passif est-il dangereux ?

Une autre question santé qui revient souvent avec la vape est celle du vapotage passif, comparé au tabagisme passif. Si la fumée de tabac prend 20 minutes à se dissiper et est abondamment chargée en produits toxiques dangereux pour la santé, la vapeur de cigarette électronique se dissipe en moins d’une minute et ne contient que peu de substances chimiques pouvant poser un risque pour la santé. Toutefois, il convient d’éviter d’exposer toutes personnes sensibles comme les enfants, les femmes enceintes, les asthmatiques… aux vapeurs émises lors du vapotage, ce que l'on appelle le vapotage passif.

Pour résumer : comment se protéger des dangers des cigarettes électroniques ?

Si vous fumez et que vous avez peur des dangers potentiels que peut représenter la cigarette électronique, sachez que celle-ci était estimée comme étant à 95% moins dangereuse qu’une cigarette au tabac selon une étude britannique. Le vapotage est une aide au sevrage tabagique qui semble faire ses preuves et qui pourrait permettre de sauver des millions de vies.

Ce qui est important, c’est d’utiliser la vape uniquement pour arrêter de fumer. Et ne jamais commencer à vapoter ! Pour une vape plus saine, vous pouvez utiliser du e-liquide sans propylène glycol, en vente dans notre vapeshop en ligne Nicovip le temps de vous sevrer du tabac puis de la nicotine. En effet, faire son sevrage tabagique est une première étape, mais faire son sevrage nicotinique est également indispensable du fait des dangers que représente la nicotine ! La nicotine est très addictive et risque de conduire à une consommation de tabac. Elle peut conduire à une intoxication, retarde la cicatrisation et est dangereuse pour les personnes diabétiques. Autant de raisons pour l’abandonner dès que possible !

Une fois l’arrêt complet du tabac et l’arrêt de la nicotine, il ne vous restera plus qu’à réussir à vous débarrasser de toute dépendance en arrêtant également de vapoter !

Publié dans: Santé
julien corder
Ancien gros fumeur, j'ai réussi à arrêter le tabac grâce à la vape. Depuis, je suis devenu un passionné ! Je vapote aussi bien avec du matos expert qu'avec des petits kits compacts, faciles à transporter.

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires