Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

Publié le : 14/08/2019 - Catégories : Conseils

La cigarette électronique est-elle réellement efficace pour arrêter de fumer ? C’est la question que se posent bien des fumeurs. Selon de nombreuses études, fumer est beaucoup plus nocif pour la santé que vapoter. Si malgré tous vos efforts vous retombez toujours dans vos anciens travers et que vous vous remettez à fumer systématiquement, la cigarette électronique peut vous aider à faire définitivement une croix sur le tabac !

La cigarette électronique pour arrêter de fumer

Est-il judicieux d’utiliser la cigarette électronique comme outil de sevrage tabagique ? Première chose à savoir : ne vapotez jamais si vous n’êtes pas un fumeur. Si vous commencez à vapoter du e-liquide contenant de la nicotine, vous risquez de devenir accro à cette substance et ne plus réussir à vous en passer, ce qui pourrait vous conduire à la longue à fumer du tabac. L’effet tout inverse de l’intérêt de la cigarette électronique !

En revanche, si vous êtes un fumeur qui n’arrive pas à arrêter la cigarette, passer à la vape peut vous aider à arrêter le tabac et ainsi à préserver votre santé. Par rapport au tabac, la e-cig a de nombreux avantages qu’il est impossible de nier. Attention toutefois, cela ne veut pas dire que la cigarette électronique est bonne pour la santé ! Selon le dernier rapport de l’OMS, vapoter présente malgré tout des risques pour la santé, même s’ils sont bien moindres que ceux induits par l’usage du tabac. Arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique ne doit pas vous détourner du but à atteindre : stopper totalement votre consommation de nicotine !

Comment arrêter de fumer avec la cigarette électronique ?

Vous avez pris une bonne résolution et vous comptez fermement vous y tenir : arrêter de fumer pour de bon ! Le mieux est de vous faire accompagner par un professionnel pour bénéficier de ses conseils avisés. Un tabacologue est le spécialiste de la santé qui a pour mission d’aider les fumeurs à se débarrasser de leur dépendance au tabac. C’est donc allié de choix qui vous apportera des conseils personnalisés en fonction de votre profil en tant que fumeur et de votre expérience passée avec l’arrêt du tabac.

 

 

 

Si vous êtes un très gros fumeur qui ne supporte pas les patchs et autres substituts nicotiniques, vous pourrez aborder la question de la vape avec du e-liquide aux sels de nicotine avec votre médecin tabacologue. Ce type de produit pour cigarette électronique procure un sentiment de satisfaction nicotinique similaire à celui du tabac grâce aux sels de nicotine qu’il contient. Grâce à eux, le sentiment de frustration est absent ! Progressivement, votre dosage en nicotine pourra être diminué pour passer ensuite aux e-liquides traditionnels, qui ont une action sur le corps plus lente. Continuez à diminuer le dosage de nicotine du e-liquide que vous vapez jusqu’à passer à 0 mg/ml, c’est-à-dire du e-liquide sans nicotine ! Une fois sevré de la nicotine, vous pourrez vous concentrer sur la diminution progressive de la vape, jusqu’à réussir totalement à vous passer du geste.

L’avis des tabacologues sur la cigarette électronique pour arrêter de fumer

La plupart des médecins tabacologues sont d’accord, la cigarette électronique est bien moins dangereuse que le tabac. Côté chiffres, la e-cig serait à 95% moins dangereuse que la cigarette, qui contient 4 000 substances chimiques (50 sont cancérigènes) dont du monoxyde de carbone, des goudrons et de nombreuses particules solides qui ont des effets néfastes sur les poumons et la capacité respiratoire. Sans compter les nombreuses maladies graves, dont le cancer, qu’elle entraine ! Entre continuer à fumer à cause de l’échec des modes de sevrage traditionnels ou se servir la e-cig comme outil de sevrage tabagique, il n’y a pas de question à se poser !

Si nous avons encore peu de recul sur les risques liés à la vape, utiliser une cigarette électronique est bénéfique dans certains cas. Pour la plupart des fumeurs devenus vapoteurs, le sevrage à la nicotine se fait sur plusieurs mois. Une fois cet objectif atteint et stabilisé, l’étape suivante est la diminution du nombre de séances de vape par jour et de leur durée. Généralement, quelques mois suffisent pour arriver à se débarrasser de la dépendance psychologique et d’être enfin totalement libéré !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)