Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Arrêter le cannabis : comment se...
vue 389 Vues 1 J'aime
Pourquoi faire son sevrage du cannabis ? La citation de Baudelaire présente dans le guide d’aide à l’arrêt du...
Lire la suite
Cigarette électronique et sport : quels sont les risques ?

Cigarette électronique et sport : quels sont les risques ?

calendrier Publié le 06/02/2023
calendrier Modifié le 14/02/2024
vue 3770 Vues 0 J'aime

Fumer et faire du sport est une très mauvaise association. Saviez-vous que vous pouvez mourir parce que vous avez fumé avant ou après votre séance d’activité physique ? Eh oui, c’est une réalité que bien des sportifs et sportives ne connaissent pas ! On fait le point sur le sujet, à la fois avec le tabac et la cigarette électronique.

Fumer et faire du sport : quel danger pour la santé ?

Il y a vraiment une idée reçue contre laquelle nous devons lutter : l’idée que le sport nettoierait les poumons des fumeurs et fumeuses. C’est faux, faux, faux, archi faux ! Le tabac ne nettoie pas les poumons de toutes les saloperies que dépose la fumée de cigarette, comme les goudrons. Faire du sport est bon pour la santé, mais associer tabac et activité physique peut tuer. Et on ne dit pas ça à la légère !

Combiner sport et tabac est un danger sous estimé par de nombreuses personnes. Lors d’une enquête menée par l’Inpes en 2009, 60% des fumeurs et fumeuses pensaient que l’activité physique compense les effets du tabac. C’est pourtant faux ! En 2010, une enquête du Baromètre du Cancer a démontré que plus de 70% des personnes interrogées croyaient que faire du sport permet de se nettoyer les poumons. Encore une fois, c’est faux ! C’est même tout le contraire…

Fumer détériore fortement les poumons. Non seulement le risque de développer un cancer des poumons explose, mais en plus les goudrons contenus dans la fumée irritent les voies respiratoires. Au programme : infections pulmonaires, bronchites chroniques et broncho-pneumopathie chronique obstructive sont susceptibles de survenir. Cela peut aller jusqu’à l'insuffisance respiratoire, ce qui n’est pas franchement pratique pour faire des activités sportives (ni pour vivre…).

Le sport ne permet pas de se nettoyer les poumons

Le sport a beau avoir plein d’effets positifs sur le corps, il n’a pas de vertus magiques qui feraient disparaître les effets négatifs du tabac. Donc non, vous ne pouvez pas fumer et faire du sport en pensant que vous allez nettoyer vos poumons des substances toxiques et cancérogènes qui se trouvent dans la fumée de cigarette. On n’élimine pas les effets du tabac par le sport, désolé de vous l’annoncer !

Nous vous recommandons la lecture de l’article du Professeur Daniel Thomas pour la Fédération Française de Cardiologie. Celui-ci exerce au sein de l’Institut de Cardiologie au Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière et explique en détails l’impact du tabagisme chez les sportifs.

Certains fumeurs et certaines fumeuses se demandent souvent si une faible consommation de tabac est problématique. On voit par exemple des questions passer du type “fumer 3 cigarettes par jour et faire du sport est-il dangereux ?“. La réponse est oui. Non seulement c’est dangereux, mais en plus c’est mauvais pour vos performances.

En fumant, vous serez plus lent(e), vous aurez plus de mal à respirer, vous aurez moins d’endurance, vous risquez de faire une bronchite chronique qui gênera en permanence… Ça ne fait pas rêver, n’est-ce pas ? Arrêtez de fumer, vous verrez la différence !

Quel est l’impact du monoxyde de carbone chez les athlètes ?

Le monoxyde de carbone n’est qu’une des substances dangereuses pour les athlètes. Quand on dit athlètes, on parle aussi bien de celles et ceux qui pratiquent des activités sportives à haut niveau que les “sportifs du dimanche“, qui font un petit footing une fois de temps en temps. Cela vaut pour tous les âges, des adolescent(e)s aux retraité(e)s, et pour tous les types de sports, du cyclisme au curling. Tout cela pour dire que le monoxyde de carbone va à l’encontre des performances sportives.

L’impact du monoxyde de carbone sur le corps :

  • Le monoxyde de carbone empêche le transport efficace de l’oxygène à travers le corps en se liant à l’hémoglobine.

  • Il s’associe à la myoglobine au niveau des muscles, ce qui va gêner l’acheminement de l’oxygène à travers les muscles.

  • Il altère la capacité des artères à se dilater lors de l’effort.

  • Le monoxyde de carbone a un effet cellulaire néfaste en se liant à cytochrome C oxydase, ce qui augmente la production d’acide lactique.

  • Au niveau cardiaque, le cœur étant mal oxygéné, les capacités à l’effort et l’endurance sont limitées.

N’oubliez pas que le monoxyde de carbone est toxique pour le corps et qu’il est accompagné de plein d’autres joyeusetés dans la fumée de cigarettes. On note par exemple la présence de formaldéhyde (cancérigène) ou encore d’acroléine (toxique). Des substances dangereuses, qui, pour rappel, sont absente de la vapeur qu’émettent les cigarettes électroniques.

Cigarette électronique et sport : la meilleure alternative au tabac ?

Qu’en est-il de l’association cigarette électronique et sport ? Pour le Professeur Daniel Thomas, "Le passage à la cigarette électronique, lorsqu’il a été choisi par un sportif fumeur pour sortir du tabac, ne doit pas être découragé, mais accompagné.” Il explique que la cigarette électronique, contrairement à la cigarette classique, n’émet pas de monoxyde de carbone ni de particules fines, qui sont particulièrement néfastes pour la santé. Qu’il s’agisse de personne amatrice de sport ou non, on le rappelle !

Pour lui, l’importance de l’accompagnement du sportif ou de la sportive est liée au risque de double usage de la vape et de la cigarette. Bien qu’il n’y ait aucune contre-indication effective à cela, les vapo-fumeurs, comme on les appelle, n’arrêtent pas de fumer. Ils se contentent de réduire leur consommation de tabac. C’est mieux que rien, mais ça reste très dangereux !

C’est d’ailleurs ce qu’évoque le Professeur Daniel Thomas : “ce double usage maintient les sujets avec un risque résiduel significatif, en particulier cardio-vasculaire, même pour quelques cigarettes, ce qui annulerait une grande partie du bénéfice de leur démarche”.

Vous l’avez donc compris, pour être en bonne santé et faire du sport sereinement, il faut impérativement arrêter de fumer ! La bonne nouvelle, c’est que ce faisant, vous améliorerez vos performances sportives. De quoi se motiver pour dire adieu à la tueuse définitivement !

Vapoter est une solution de sevrage tabagique. Son impact sur le système respiratoire est, selon les études actuelles, nul ou quasi nul. Néanmoins, le mieux reste au fil du temps de complètement arrêter le vapotage, pour se passer définitivement de toute prise de nicotine et de toute dépendance, notamment psychologique.

Pourquoi ne faut-il pas fumer après le sport et fumer avant le sport ?

Saviez-vous qu’il ne faut jamais fumer après le sport ? D’ailleurs, il ne faut jamais fumer avant le sport non plus ! Associer sport et tabac peut tuer. Le risque d’accident coronaire aigu est démultiplié en cas de pratique sportive avant ou après avoir fumé. Selon Allo Docteurs, plus de 1200 sportifs et sportives décèdent subitement à la suite d’une activité physique. La plupart de ces décès sont liés à un infarctus du myocarde chez des personnes qui fument.

Quelques cigarettes fumées par jour suffisent à déclencher un accident coronaire. De quoi démontrer qu’il n’existe pas de petit tabagisme ! L’exposition à la fumée de cigarette va toujours avoir une incidence sur votre santé. Même avec une seule clope par jour !

D’ailleurs, le tabagisme passif est également très nocif pour la santé. Que vous soyez un ou une athlète ou non d’ailleurs ! Faites attention à ne pas inhaler de fumée de cigarettes, notamment avant ou après un effort sportif.

Si lors de vos activités physiques, vous êtes accompagné(e) par des personnes qui fument, n’hésitez pas à leur partager cet article ainsi que les 10 règles d’or du sportif. C’est essentiel pour se protéger et avoir des performances optimales !

Peut-on vapoter après ou avant le sport ?

Même si on est bien d’accord que la cigarette électronique limite grandement les risques de développer une maladie par rapport au tabac, elle n’est pas sans risque pour la santé. En effet, la vapoteuse, même si n’émet pas de monoxyde de carbone, peut contenir de la nicotine. Si vos puffs ou que vos e-liquides sont nicotinés, respectez la règle d’or du sportif en ne vapotant pas dans les 2h qui précèdent ou suivent une activité sportive.

Pourquoi ? La nicotine a un effet vasoconstricteur. C’est un point qu’explique très bien le Docteur Patrick Bacquaert, qui est notamment consultant en médecine du sport et sport santé. D'ailleurs, la nicotine possède non seulement un effet vasoconstricteur, elle accélère également la fréquence cardiaque et augmente la pression artérielle.

Le problème, c’est que l’activité sportive demande au contraire que les vaisseaux sanguins se dilatent pour apporter plus facilement l’oxygène vers les muscles. Le sport augmente également la fréquence cardiaque. En ayant un apport de nicotine avant ou après une séance de sport, les artères coronaires peuvent se rétracter suite à l’effet vasoconstricteur de la nicotine. Et paf ! C’est ainsi qu’une personne jeune et sportive peut se retrouver avec un infarctus du myocarde à cause de la nicotine…

Pour vous protéger, ne vapotez pas avant ni après une session d’activité physique. Respectez la règle d’or en ne vapotant pas 2h avant et 2h après. Oubliez l’idée que la nicotine serait un stimulant pour préparer les athlètes à une séance. Encore une fois, c’est une idée reçue dangereuse, qui est juste bonne à jeter à la poubelle !

En parlant d’une autre chose qu’il est préférable de jeter, il s’agit du snus, ce tabac à chiquer. Là encore, il est un faux ami des sportifs et sportives, et est particulièrement addictif du fait de sa forte concentration en nicotine.

Si vous êtes dépendant(e) à la clope, privilégiez les substituts nicotinique et/ou la cigarette électronique si besoin. Diminuez progressivement les doses de nicotine absorbée par jour, jusqu’à réussir à vous en passer totalement. Chez Nicovip, il existe de multiples e-liquides avec et sans nicotine, avec différents paliers pour faire votre sevrage progressivement.

Si vous aide à arrêter le tabac et que cela vous permet d’atteindre des performances inégalées dans vos pratiques sportives, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour en témoigner ! Nous serons ravi(e)s de partager votre histoire sur ce blog !

Publié dans: Santé
julien corder
Ancien gros fumeur, j'ai réussi à arrêter le tabac grâce à la vape. Depuis, je suis devenu un passionné ! Je vapote aussi bien avec du matos expert qu'avec des petits kits compacts, faciles à transporter.

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires