Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
La cigarette électronique peut-elle...
169 vues 2 Likes

La cigarette électronique donne-t-elle mal au ventre, et, plus concrètement, peut-elle donner la diarrhée ? On répond...

Lire la suite

La cigarette électronique augmente-t-elle les risques de cancer ?

322 Vues 1 Likes

Le tabagisme provoque de nombreux cancers, notamment des voies aérodigestives supérieures et des poumons. Qu’en est-il de la cigarette électronique ? La vapoteuse peut-elle donner lieu à un cancer de la gorge ou du poumon ?

Est-ce que la cigarette électronique provoque le cancer ?

Malheureusement, nous connaissons toutes et tous bien souvent au moins une personne qui a été touchée par un cancer. Pour comprendre si la cigarette électronique provoque le cancer, il faut en apprendre plus sur cette maladie.

Les chiffres sur le cancer

Selon les chiffres de l’OMS, le cancer est une maladie causant presque 1 décès sur 6 à travers le monde. L’Organisation mondiale de la Santé explique : “qu'environ un tiers des décès par cancer sont dus aux 5 principaux facteurs de risque comportementaux et alimentaires: un indice élevé de masse corporelle, une faible consommation de fruits et légumes, le manque d’exercice physique, le tabagisme et la consommation d’alcool.”

Le cancer du poumon est celui à l’origine du plus grand nombre de décès. En 2020, il a causé à lui seul la mort de 1,8 millions de personnes. Au sein des pays développés, 90% des décès dus à un cancer du poumon sont liés au tabac.

Pour ce qui est du cancer de la bouche et de la gorge, les personnes qui en sont atteintes sont à 95% fumeuses. Ce type de cancer a pour nom le cancer des voies aérodigestives supérieures (VADS). La consommation d’alcool est également incriminée dans son développement.

Cigarette électronique et cancer

Comme on vient de le voir, le tabagisme, ainsi que l’alcool, sont profondément liés à l’apparition d’un cancer de la gorge (VADS). En arrêtant de fumer, on réduit les risques de développer un cancer et on augmente son espérance de vie. Il n’y a pas d’âge pour arrêter le tabac ! Cependant, plus tôt vous arrêtez, plus les bénéfices seront importants. Au fil des années sans fumer, vos risques de développer une maladie en lien avec le tabac se réduiront petit à petit, jusqu’à redevenir normaux.

La cigarette électronique est une méthode de sevrage tabagique qui n’émet pas de fumée cancérigènes comme la clope. Elle contient de la nicotine avec un dosage personnalisable, mais la nicotine n’est pas une substance cancérogène. La nicotine est addictive, mais elle ne provoque pas de cancers.

De multiples études scientifiques se sont penchées sur le vapotage et le risque de cancer, sans rien démontrer à ce jour. Tout porte donc à croire que la vape n’engendre pas, tout du moins en l’état actuel des connaissances, de cancer. Le ministère de la santé britannique avait d’ailleurs déclaré en 2015 que la cigarette électronique est “au moins 95 % moins nocive que le tabagisme”.

Quels sont les liens entre cigarette électronique et cancer de la gorge ?

Comme on l’a vu, il n’existe pas, selon les sources médicales actuelles, de lien significatif entre cigarette électronique et cancer, que ce soit un cancer de la gorge, de la bouche ou encore des poumons. Le vapotage n’est donc pas cancérogène, en tout cas, pas quand il est réalisé avec des produits contrôlés.

En effet, il y a de nombreuses années, certains e-liquides qui n’étaient pas soumis à des contrôles sanitaires comportaient des composants potentiellement dangereux, comme le diacétyle et les formaldéhydes. Désormais, ces substances sont bannies de l’emploi dans les produits de vapotage. Nous vous recommandons d’acheter uniquement vos e-liquides chez des enseignes connues et jamais sur le marché noir. Les e-liquides français sont particulièrement contrôlés pour être les plus sains possibles !

Vapotage et cancer : les risques pour les non fumeurs

On le répète, la cigarette électronique en elle-même ne provoque pas de cancer de la gorge ni d’autres cancers. Cependant, il faut garder en tête qu’il ne s’agit pas d’un appareil anodin. Son but est de détourner les fumeurs et fumeuses du tabac. C’est son unique objectif ! Une vaporette n’est pas un objet amusant et ne doit jamais être utilisée par les non fumeurs.

Le risque pour les personnes qui ne fument pas, mais qui se mettent à la vape, est de tomber dans l’engrenage de la nicotine. Si celle-ci n’est pas cancérogène, elle est très addictive. Se faisant, elle engendre le risque de tomber dans le piège du tabac, et d’ainsi causer de réels dommages à la santé.

Que dit la science sur le lien entre vapotage et cancer ?

Il est arrivé de voir à plusieurs reprises dans des journaux des articles affirmant que vapoter causerait des cancers, ainsi que d’autres maladies. La raison ? Des études scientifiques qui affirmaient avoir démontré par A + B des relations de cause à effet. En temps que spécialistes et adeptes de la vape, nous prenons toujours très au sérieux les études portant sur ce domaine.

Malheureusement, certain(e)s scientifiques ont fait des raccourcis un peu courts ! C’est ainsi que deux études ont été retirées : une étude de 2018 intitulée “Association entre l’usage de la cigarette électronique et l’infarctus du myocarde”, ainsi qu’une étude de 2020 intitulée “La prévalence du cancer chez les usagers de la e-cigarette”.

La cause de ces retraits est simple : leurs auteurs avaient considéré que si une personne fume, puis vapote et qu’elle développe un cancer, c’est de la faute à la vaporette. Mais pas du tabac ! Pire encore, la seconde étude a affirmé qu’un malade atteint d’un cancer avait développé la maladie à cause de la vape, alors qu’il ne vapotait pas encore lorsqu’il a reçu son diagnostique ! Un manque de sérieux notable, qui a abouti à la suppression de ces études pseudo-scientifiques.

Vapoter ne donne pas de cancer. Fumer oui

La temporalité est essentielle dans l’études des maladies potentiellement associées au vapotage. De plus, un fumeur ou une fumeuse qui consomme deux paquets de clopes par jour pendant 20 ans avant de passer à la e cigarette aura forcément plus de risques de développer des problèmes de santé qu’une personne ayant peu fumé avant de passer à la vape. N’oubliez pas que fumer tue un fumeur sur deux !

Pour résumer, on peut affirmer qu’il n’existe pas de liens concrets entre vapotage et cancers. Il faut toutefois réserver la vape aux personnes qui fument, dans le but d’arriver à les faire décrocher. Le mieux pour la santé est bien sûr de ne pas fumer et de ne pas vapoter non plus. Pour éviter un cancer de la bouche et de la gorge (VADS), il est également recommandé de limiter sa consommation d’alcool. Une vie plus saine pour une vie plus longue et en bonne santé !

Publié dans: Santé
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires