Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Le Royaume-Uni veut interdire la...
vue 38 Vues 0 J'aime
Pourquoi le Royaume-Uni souhaite interdire l’accès au tabac ? Le tabac cause de nombreux dommages et le...
Lire la suite
Peut-on vapoter lorsqu'on fait de l'asthme ?

Peut-on vapoter lorsqu'on fait de l'asthme ?

calendrier Publié le 02/02/2023
vue 7407 Vues 0 J'aime

Cigarette électronique et asthme font-ils bon ménage ? C’est la question que l’on se pose aujourd’hui. Pour y répondre, nous allons nous pencher sur ce qu’est l’asthme, quels sont ses facteurs aggravants et si le vapotage en est un.

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie respiratoire courante à travers le monde. Selon l’OMS, on estime le nombre de personnes asthmatiques à 262 millions en 2019. En France, ce sont plus de 4 millions de personnes qui souffrent de cette maladie. L’asthme est décrit comme étant multi factoriel, puisqu’il résulte de prédispositions génétiques, mais également de facteurs aggravants et/ou déclencheurs.

Touchant les bronches, l’asthme se traduit par une gêne respiratoire, avec des crises où la respiration devient difficile. Un essoufflement est alors constaté. Des quintes de toux et un sifflement expiratoire peuvent être observés. D’un point de vue physiologique, on note une inflammation des voies respiratoires, avec une sécrétion de mucus et une bronchoconstriction, qui se traduit par un rétrécissement des bronches.

Les crises d’asthme sont soulagées par un bronchodilatateur, comme le salbutamol en inhalateur (la fameuse Ventoline). Le traitement de fond de l’asthme peut, quant à lui, être prescrit par un médecin en cas de chronicité de la maladie. Ces traitements doivent être accompagnés d’une modification de l’hygiène de vie (notamment l’arrêt du tabac pour les fumeurs et fumeuses) ainsi la prise de précautions pour limiter les expositions à des facteurs aggravants.

Quelles sont les causes de l’asthme ?

Des prédispositions génétiques favorisent la survenue d’asthme. Si des membres de votre famille souffrent de cette maladie, vous risquez davantage d’en souffrir également. On note également plus d’asthmatiques chez les populations souffrant d’allergies, notamment du rhume des foins.

Des études tendent à montrer que la prise de paracétamol durant la grossesse et l’exposition à des pollens pourraient favoriser le développement de problèmes respiratoires chez l’enfant.

Les facteurs déclencheurs ou aggravants de l’asthme :
  • La fumée de tabac

  • Les particules fines résultant d’une pollution de l’air

  • Les allergènes, comme les pollens, les acariens et les moisissures

  • L’exposition aux produits chimiques, notamment dans le cadre professionnel

  • La prise de certains anti-inflammatoires

  • L’air froid et/ou très sec

  • L’exercise physique

Le rôle du tabac dans l’asthme

Le tabac joue un rôle important dans le déclenchement de crises d’asthme et l’aggravation de la maladie. De plus, il limite l’efficacité des traitements, ce qui exacerbe d’autant plus les crises et augmente la difficulté à les soulager. C’est pour cette raison qu’une personne asthmatique doit arrêter dès que possible de fumer.

La fumée de cigarettes diminue fortement la capacité respiratoire et cause une inflammation des bronches, ce qui va accentuer les difficultés à respirer des personnes asthmatiques. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas fumer, mais également ne surtout pas le faire à proximité d’autres personnes. Le tabagisme passif, en plus d’exposer à de nombreuses maladies comme les cancers, est un facteur aggravant de l’asthme pour toutes celles et tous ceux qui y sont exposé(e)s.

La cigarette électronique est-elle dangereuse pour les asthmatique ?

L’asthme étant une maladie inflammatoire des voies aériennes, il est logique que le premier conseil à donner à une personne qui en souffre est de se tenir éloignée de tout ce qui n’est pas de l’air pur. Les bronches d’un ou d’une asthmatique sont particulièrement sensibles, d’où l’importance de les préserver de toute substance potentiellement irritante.

La vapeur de cigarette électronique peut provoquer une crise d’asthme chez certains vapoteurs et certaines vapoteuses. Si vous êtes asthmatique, il est primordial d’être suivi(e) par un professionnel de la santé, cette maladie pouvant être mortelle. Chaque année, on constate 2 000 décès en France des suites d’une crise d’asthme aiguë.

Cigarette électronique et asthme

Si vous souffrez d’une addiction au tabac, un médecin tabacologue vous aidera à trouver les solutions compatibles avec votre asthme pour arrêter de fumer. En plus des bénéfices habituels liés à l’arrêt du tabac, vous constaterez une nette amélioration au niveau de votre système respiratoire !

Cependant, si vous n’arrivez pas à stopper votre consommation de clopes, la cigarette électronique peut être une solution temporaire. On insiste sur le côté temporaire, car la meilleure façon de se protéger des crises d’asthme est de ne pas s’exposer à des produits potentiellement irritants, comme la fumée de cigarettes et la vapeur de e cigarettes.

Vapoter en cas d’asthme est peut-être “moins pire” que de fumer, mais ce n’est pas la panacée sur le long terme. Écoutez votre corps, mais écoutez également les conseils des professionnel(le)s de santé !

Quel e liquide vapoter quand on est asthmatique ?

On le répète : la cigarette électronique est déconseillée aux personnes asthmatiques. Si vous souffrez d’asthme et que vous fumez, il est vital pour vous d’arrêter, si possible en utilisant des substituts nicotiniques par voie orale ou dermique. Le vapotage est une aide au sevrage tabagique par voie aérienne, d’où un risque de déclenchement de crises d’asthme dont vous devez être conscient(e).

Vous le savez peut-être déjà, mais il existe différents types de e-liquides avec une composition variable. La plupart ont comme ingrédient de base la glycérine végétale (VG) et le propylène glycol (PG). Ce dernier a tendance à assécher les muqueuses et est donc irritant chez certaines personnes. Fun fact : le propylène glycol est le composant principal des fumées de spectacles. Si respirer cette fausse fumée vous fait faire une crise d’asthme, oubliez tout de suite les e-liquides contenant du PG !

Tous les e-liquides bio sont sans PG. Cela les rend plus doux à vapoter et moins irritant pour la gorge et les bronches. C’est donc vers ce type de produit pour cigarette électronique qu’il faut vous tourner en cas d’asthme. Tout du moins, si vous tenez absolument à vapoter car vous n’arrivez pas à arrêter de fumer !

Parmi les différentes gammes de e-liquides bio, il existe les e-liquide au végétol. Fabriqués par l’entreprise du même nom, Végétol, ils remplacent le propylène glycol par du végétol, une substance conçue pour être non allergisante et non irritante. Les e-liquides au végétol sont disponibles avec ou sans nicotine, avec différents dosages de nicotine pour celles et ceux qui en ont besoin. Plusieurs saveurs sont également proposées.

Toutefois, si la cigarette électronique vous donne de l’asthme, arrêtez aussitôt de l’utiliser. Votre seule solution pour vous débarrasser du tabac sera alors les substituts nicotiniques par voie orale, comme les chewing-gum nicotinés, et par voie dermique, comme les patchs à la nicotine.

La cigarette anti asthme existe-t-elle ?

De nombreux et nombreuses asthmatiques se sont mis à la vape pour abandonner le tabac. Si on note la présence de témoignages positifs, il ne faut pas croire que la cigarette électronique est une solution anti asthme. C’est juste que sa vapeur est moins dangereuse que la fumée de tabac ! En aucun cas vapoter ne peut améliorer l’asthme. Au contraire, il peut l’aggraver chez certaines personnes. La cigarette électronique anti asthme est donc une idée reçue à oublier !

Dans le passé, on a vu fleurir une mode de “cigarette anti asthme”, aussi appelée “cigarettes anti asthmatiques”. C’est ce qu’explique la pharmacienne Cécile Raynal dans son étude “De la fumée contre l'asthme, histoire d'un paradoxe pharmaceutique”. En effet, dès le milieu du 19ème siècle, des cigarettes à base de plantes médicinales font leur apparition.

Le problème? Ces fameuses cigarettes anti asthme contenaient des plantes, certes, mais des plantes dangereuses ! Belladone, datura et même extraits de pavot (opium) provoquaient ainsi des intoxications et des effets psychotropes, conduisant à des accidents parfois mortels. Il fallut attendre 1992 pour voir l’interdiction des cigarettes anti asthmatiques.

Avant de tenter de soigner votre asthme par des fumigations plus ou moins farfelues, rappelez-vous d’une chose : la fumée est nocive pour votre organisme. N’importe quelle plante subissant une combustion va générer du monoxyde de carbone, qui est particulièrement mauvais pour la santé. De plus, la fumée peut déclencher une crise d’asthme !

La cigarette électronique, elle, n’émet pas de fumée, mais un aérosol que l’on appelle plus couramment vapeur. Celle-ci ne contient pas de monoxyde de carbone, mais peut tout de même s’avérer irritante, notamment avec les e-liquides au propylène glycol.

Pour résumer, il n’y a pas de solution magique contre l’asthme. Le mieux reste de ne pas fumer ni vapoter et de faire attention à son environnement !

Publié dans: Santé
julien corder
Ancien gros fumeur, j'ai réussi à arrêter le tabac grâce à la vape. Depuis, je suis devenu un passionné ! Je vapote aussi bien avec du matos expert qu'avec des petits kits compacts, faciles à transporter.

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires