Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Arrêter le cannabis : comment se...
vue 391 Vues 1 J'aime
Pourquoi faire son sevrage du cannabis ? La citation de Baudelaire présente dans le guide d’aide à l’arrêt du...
Lire la suite
Arrêter le cannabis : comment se passe le sevrage cannabique ?

Arrêter le cannabis : comment se passe le sevrage cannabique ?

calendrier Publié le 06/05/2024
calendrier Modifié le 19/05/2024
vue 391 Vues 1 J'aime

En France, plus d’un adulte sur 10 consomme du cannabis. Addictif, celui-ci engendre une addiction dont il est parfois difficile de se défaire. Comment arrêter le cannabis ? En combien de temps et comment se passe le sevrage cannabique ?

Pourquoi faire son sevrage du cannabis ?

La citation de Baudelaire présente dans le guide d’aide à l’arrêt du cannabis de la MILDECA est particulièrement frappante : “Ce que le haschisch te donne d’un côté, il te le retire de l’autre… Il te donne le pouvoir de l’imagination mais t’enlève la possibilité d’en profiter.”

Selon le site de Santé publique France, le nombre de personnes qui fument du cannabis en France est élevé, avec 11% de la la population adulte qui en consomme dans l’année. Les usagères et usagers réguliers sont quant à eux 3,2% en 2020. Chez les jeunes, ce pourcentage est encore plus élevé, avec 7% de fumeurs et fumeuses de cannabis chez les jeunes de 17 ans (chiffres de 2017). 94% des personnes ayant consommé du cannabis l’ont fait sous forme de joint, en mélange avec du tabac dans 95% des cas.

Le cannabis a beau être fréquemment associé à la fête et à la détente, il n’en reste pas moins une drogue. Le THC qu’il contient, le tétrahydrocannabinol, a des propriétés psychoactives et est addictif, tout comme le HHC. Bien que classé comme “faible“ au niveau de la dépendance physique et psychique par le rapport Roques de 1998, il entraîne des effets secondaires plus ou moins gênants lors de son arrêt, ce qui rend le sevrage cannabique difficile chez certains utilisateurs et utilisatrices. Difficile, mais pas impossible, loin de là !

Les effets dangereux du cannabis

Rappelons les effets indésirables potentiellement dangereux du cannabis, qui devraient vous pousser à faire votre sevrage cannabique :

  • Le cannabis engendre des problèmes d’attention et de mémoire, ce qui peut impacter votre vie personnelle et professionnelle (ou scolaire).
  • Le cannabis expose à des maladies respiratoires et à un risque accru de cancers et maladies cardiovasculaires.
  • Le cannabis peut engendrer des troubles psychiatriques, tels que des troubles psychotiques ou une schizophrénie.
  • Le cannabis est susceptible de donner des crises d’angoisse et de paranoïa, ainsi que des bad trips.
  • Le cannabis est également à l’origine du syndrome cannabinoïde, qui se traduit par des nausées et vomissements, ainsi que des douleurs abdominales.
  • Le cannabis double le risque d’être responsable d’un accident de la route mortel. Le mélange alcool/cannabis multiplie la 29 le risque de causer un accident mortel en conduisant.

De plus, le cannabis a un impact sur la vie sociale et familiale, engendrant un sentiment de décalage avec la réalité. Fumer du cannabis a également un coût, pouvant s’avérer très élevé. Côté professionnel ou scolaire, la consommation de cannabis a un fort impact, pouvant conduire à un licenciement ou à une exclusion. Rappelons que les tests de détection du THC sont monnaie courante, et pas seulement par la police !

Tout cela devrait vous motiver à arrêter le cannabis !

Comment arrêter le cannabis ?

Ça y est, vous êtes décidé(e) : vous voulez arrêter le cannabis. Félicitations ! Certaines personnes arrivent à arrêter du jour au lendemain. Pour d’autres, il faut un peu de temps, en diminuant progressivement leurs doses et leur rythme de consommation. Ne culpabilisez pas, le principal avec l’arrêt du cannabis, c’est d’y arriver !

La première semaine d’arrêt du cannabis est la plus difficile. Si vous arrêtez net, tenez bon, car ce sera plus facile par la suite ! En effet, les symptômes du sevrage cannabique surviennent entre le premier et le second jour d’arrêt. Leur pic d’intensité a lieu du second jour au sixième jour, pour s’atténuer par la suite. Ils disparaissent vers la fin de la deuxième semaine.

Durant ces deux premières semaines d’arrêt du cannabis, vous risquez de souffrir d’anxiété, d’irritabilité voire d’agressivité, de fatigue et de troubles du sommeil. La perte d’appétit est également fréquente. Leur durée et leur intensité dépendent de chaque personne. Vous pouvez très bien arrêter le cannabis et n’avoir que des symptômes de sevrage très légers !

Dans la mesure du possible, prévenez votre entourage que vous arrêtez le cannabis et fréquentez des gens qui ne fument pas, pour éviter de vous ré-enclencher et de vous pousser à consommer de nouveau. Évitez les fêtes où le cannabis est à l’honneur, pour éviter de rechuter. Cela peut être difficile pour les personnes dont l’entourage est constitué uniquement de fumeurs et de fumeuses de cannabis, mais c’est l’occasion de convaincre vos ami(e)s d’arrêter également le cannabis, ou de faire de nouvelles rencontres.

Ne vous focalisez pas sur votre colère et essayez de vous faire plaisir par le biais de loisirs. Si vous avez des symptômes trop importants, notamment au niveau des angoisses, prenez contact avec un médecin. À noter qu’il n’existe pas de traitement médical spécifique dans le cadre du sevrage du cannabis, mais que des médicaments comme des anxiolytiques peuvent être prescrits dans certains cas par des professionnels de la santé.

À noter qu’il existe des addictologues précialisé(e)s dans le traitement des addictions. En cas de difficultés, faites-en part à votre médecin pour recevoir une aide. Il est possible également d’avoir un suivi psychologique, afin de comprendre les mécanismes d’addiction psychologique du cannabis et arriver à s’en détacher plus facilement, mais aussi en abordant les éventuelles souffrances qui ont pu vous conduire à consommer du cannabis et à tomber dans la dépendance.

Il existe de nombreuses structures adaptées aux jeunes voulant arrêter le cannabis ou en proie à des soucis personnels, comme les espaces santé jeunes (ESJ), les maisons des adolescents (MDA) ou encore les points accueil-écoute jeunes. Pour les adultes, les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) sont gratuits et offrent un accompagnement personnalisé. De nombreuses solutions existent pour vous aider à arrêter le cannabis !

Arrêter le cannabis : le sevrage cannabique

Combien de temps faut-il pour faire son sevrage cannabique ?

Il faut environ deux semaines pour voir disparaître les symptômes de sevrage liés à l’arrêt du cannabis. Mais pour éviter de rechuter, il faut conserver sa vigilance durant des mois ! C’est pour cette raison qu’il est préférable de se tenir à l’écart de celles et ceux qui fument du cannabis durant les premiers mois du sevrage cannabique. Cela peut sembler difficile, mais c’est important pour ne pas replonger. Savoir s’entourer de personnes positives, qui vont vous aider et pas vous inciter à consommer, est primordial !

L’arrêt du cannabis est souvent rendu difficile par la consommation de tabac. Fumer une cigarette est susceptible de donner envie de fumer un joint. Pour éviter toute tentation, il est recommandé d’arrêter de fumer, ce qui sera un excellent point pour votre santé ! L’arrêt du tabac peut être facilité par l’emploi de substituts nicotiniques. Tournez-vous vers des professionnels de la santé pour recevoir des conseils adaptés à votre profil !

Certaines personnes arrêtent le cannabis et le tabac via le recours aux cigarettes électroniques et aux e-liquides contenant de la nicotine. Si vous n’arrivez pas à faire votre sevrage du cannabis et votre sevrage de la nicotine par les moyens dits “traditionnels“, cela peut être une solution pour éviter les rechutes.

À noter que l’e-liquide CBD existe avec des saveurs de véritables variétés de cannabis, comme la White Widow ou encore l’Amnesia. Cela peut accélérer le sevrage cannabique des personnes dépendantes au THC, en leur permettant de retrouver un goût et une odeur familière, tout en arrêtant de fumer du cannabis. Le CBD ou cannabidiol n’est pas addictif contrairement au THC et a simplement un effet relaxant plus ou moins marqué selon les personnes.

Sur le long terme, il est toutefois conseillé d’arrêter de vapoter, même si la cigarette électronique est bien moins dangereuse que la cigarette ou les joints. Si vous avez opté pour la vape au CBD pour votre arrêt du cannabis, il sera temps au bout de quelques mois de rompre une bonne fois pour toutes avec vos habitudes et de vous passer totalement du goût du cannabis pour éviter de rechuter à un moment donné.

Vous renouerez alors avec une vie sans addiction ! Si besoin, l'huile CBD existe et n'a pas le goût caractéristique du chanvre. Elle n'est pas addictive et ne contient pas de THC. Elle s'utilise à petites doses sous la langue ou encore en mélange avec des aliments. L'huile CBD est utilisable si besoin en béquille après le sevrage du cannabis en cas de stress ou de difficulté à s'endormir. Ses effets sont variables selon les personnes. Une chose importante : ne conduisez pas après avoir pris du CBD, quel que soit sa forme !

Quels sont les bienfaits du sevrage cannabique ?

Les bienfaits du sevrage du cannabis sont multiples :

  • Vous ne consommez plus de substance illégale pouvant vous conduire à des démêlées avec la justice, avec de fortes amendes, voire de la prison.
  • Vous économisez de l’argent et vous pouvez vous faire un beau cadeau pour vous récompenser de vos efforts.
  • Vous ne risquez plus d’être licencié(e) de votre emploi pour consommation de stupéfiants, ou exclu(e) de votre établissement scolaire ou de votre fédération sportive.
  • Vous retrouvez un esprit clair, avec une meilleure faculté à réfléchir. La vie devient plus agréable et vous redécouvrez des loisirs et des activités que vous aviez arrêté.
  • Vous êtes en meilleure santé, avec un risque de développer un cancer ou une maladie cardiovasculaire plus bas.
  • Vous respirez mieux et vous avez plus d’endurance. Vous prenez plaisir à faire du sport.
  • Vous profitez davantage de votre famille et de vos amis maintenant que vous n’êtes plus défoncé(e).
  • Vous gagnez un temps précieux en vous débarrassant de votre addiction au cannabis qui est chronophage, vous donnant la possibilité d’adopter de nouveaux loisirs.

On le rappelle, ce sont les deux premières semaines qui sont les plus difficiles lors de l’arrêt du cannabis. Mais les bienfaits du sevrage cannabique en valent la chandelle ! Ne baissez pas les bras et croyez en vous, vous pouvez y arriver !

Publié dans: CBD, Santé
carole chenais
Lorsque j’ai découvert la vape en 2010, j’ai rapidement saisi l’impact positif que la cigarette électronique pouvait avoir sur la santé des fumeurs et de leur entourage, mais aussi sur l’environnement. Je suis heureuse de pouvoir participer via Nicovip à la lutte contre le tabagisme ! À titre personnel, j’apprécie les mods aux lignes épurées comme la superbe box Gen S 220W Vaporesso. Côté vape juice, je ne jure que par les e-liquides bio et les saveurs complexes. Le tout sans nicotine ! De temps en temps, j’apprécie de vapoter du CBD pour savourer un moment de détente en toute tranquillité !

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires