Menu du Blog
ACTUS DU BLOG
Arrêter le cannabis : comment se...
vue 410 Vues 1 J'aime
Pourquoi faire son sevrage du cannabis ? La citation de Baudelaire présente dans le guide d’aide à l’arrêt du...
Lire la suite
Le petit fumeur : quels sont les risques pour la santé ?

Le petit fumeur : quels sont les risques pour la santé ?

calendrier Publié le 05/02/2024
calendrier Modifié le 16/04/2024
vue 3002 Vues 2 J'aime

Vous ne fumez que quelques cigarettes par jour ou vous ne fumez qu’occasionnellement, en soirée par exemple. Le fait d’être un petit fumeur ou une petite fumeuse est-il dangereux pour la santé ? Nicovip fait le point sur les risques encourus par les petits fumeurs.

Est-ce dangereux d’être un petit fumeur ?

C’est un biais cognitif qui se retrouve chez de nombreuses personnes qui fument. Pour quelqu’un qui se dit être un petit fumeur, les risques pour la santé sont perçus comme étant minimes. Peut-être que vous aussi, vous vous dites qu’une cigarette par jour, ce n’est pas dangereux. En tout cas, pas aussi dangereux que fumer un paquet par jour. Que quelques cigarettes en soirée, deux fois par semaines, ça n’a rien de dramatique. Et pourtant !

Être un petit fumeur ou un fumeur occasionnel expose aux mêmes risques de développer des maladies comme un cancer du poumon, un cancer de la bouche ou de d’avoir un accident vasculaire cérébral ou encore de faire un infarctus myocarde. En d’autres termes, être un petit fumeur détruit la santé et peut tuer.

Le petit fumeur = gros risques pour la santé

Fumer peu n’est pas synonyme d’absence de risque. C’est d’ailleurs ce que rappelle très bien Génération Sans Tabac : “Petit fumeur ne signifie pas petits risques, bien au contraire”. Selon une étude américaine, les petits fumeurs ont 8,6 fois plus de risques que les non fumeurs d’être touchés par un cancer du poumon et meurent 2,5 fois plus de maladies respiratoires.

Tabac Info Service rappelle également que “ 1 à 4 cigarettes par jour, c’est 3 fois plus de risques de mourir d’un infarctus”. Même le tabagisme social, c’est-à-dire le fait de ne fumer que lors de sorties, comme lors d’une soirée dans un bar ou chez des amis, a un profond impact sur la santé.

Fumer peu tue, de même que fumer beaucoup. Pour résumer, c’est le fait de fumer qui est un véritable danger pour la santé ! Le fait de fumer sur une longue période accroît les risques, que ce soit pour les petits fumeurs comme pour les gros fumeurs. Une personne qui fume une cigarette par jour pendant 50 ans sera plus en danger qu’une personne qui aura fumé 30 cigarettes par jour pendant 10 ans selon Tabac Info Service. Le petit fumeur n'est pas à l'abri des méfaits du tabac !

Si vous fumez, même si ce n’est que quelques cigarettes par jour ou que ce n’est qu’occasionnellement, il est vital pour vous d’arrêter le tabac.

Petit fumeur : l'arrêt du tabac est vital

Comment arrêter de fumer quand on est un petit fumeur ?

L’avantage quand on est un petit fumeur ou une petite fumeuse, c’est qu’il est bien plus facile d’arrêter de fumer que quand on a une consommation de cigarettes par jour élevée. On considère qu’un petit fumeur fume moins de 10 cigarettes par jour. À ce stade, la dépendance à la nicotine est faible, ce qui facilite le sevrage tabagique.

Chez les fumeurs occasionnels, la dépendance à la nicotine est quasi nulle, mais risque fort de devenir plus importante au fil du temps, ce qui peut conduire le petit fumeur à fumer de façon quotidienne. Il est l’heure d’agir vite et de refuser les cigarettes en soirées ! Comme la dépendance physique n’est pas installée, il faut “simplement” (on sait que ce n’est pas forcément facile) se passer des cigarettes fumées lors d’évènements festifs. Commencez par ne plus acheter de paquets et prévenez votre entourage que vous ne fumez plus pour éviter que l’on vous en propose.

Si vous êtes un petit fumeur ou une petite fumeuse sans dépendance à la nicotine (vous fumez uniquement par choix, pas par besoin), essayez de vous débarrasser de cette mauvaise habitude. Mâcher un chewing-gum ou manger un bonbon est une astuce qui fonctionne parfois à merveille ! Là encore, prévenez votre entourage afin de recevoir une aide morale.

Si vous avez une dépendance à la nicotine, optez pour une aide au sevrage tabagique si l’arrêt du tabac du jour au lendemain est trop difficile. Différentes options sont disponibles avec un dosage de nicotine adapté à vos besoins : gommes à la nicotine, comprimés à la nicotine… La cigarette électronique peut être une option si vous n’arrivez pas à arrêter de fumer avec les substituts nicotiniques traditionnels.

Quelle cigarette électronique pour le petit fumeur ?

Un petit fumeur (ou une petite fumeuse, tout le monde est concerné !) a la possibilité d’acheter une cigarette électronique pour mettre fin à sa consommation de tabac. Il est important d’arrêter totalement de fumer, car même si le fait de vapoter et fumer en même temps n’a pas de contre-indications en temps que tel, fumer ne serait-ce qu’une cigarette de temps en temps est dangereux pour la santé.

Un modèle d’e-cigarette débutant est à privilégier pour quelqu’un dont le profil est celui d'un petit fumeur. Il s’agit de vapoteuses peu puissantes, qui produisent une vapeur assez fine avec une inhalation en deux temps, dite MTL, ce qui donne des sensations proches de celles d’une cigarette au tabac.

Pour commencer, achetez un e-liquide en 3mg de nicotine, ce qui devrait combler vos besoins habituels. Certains petits fumeurs ont besoin de 6mg de nicotine pour commencer (en étant aux alentours de 6 à 8 cigarettes par jours), mais peuvent rapidement descendre à 3mg par la suite. Car l’idée est non seulement d’arrêter de fumer, mais aussi de se sevrer de la nicotine !

La nicotine est une substance qui n’est pas cancérigène, mais qui est toxique et qui est problématique, notamment, en pour la cicatrisation et en cas de diabète. C’est pour cela que les médecins demandent l’arrêt du tabac en cas d’opération chirurgicale ou de diabète. L’arrêt de la nicotine se fait rapidement chez le petit fumeur, puisqu’il est assez facile de passer de 3mg de nicotine à 0mg. En cas de difficulté, il est possible de mélanger un flacon en 3mg avec un flacon sans nicotine, de façon à obtenir du 1,5mg.

Une fois votre sevrage nicotinique fait, il ne vous restera plus qu’à arrêter de vapoter. Félicitations ! Vous ne serez plus un petit fumeur, mais un non fumeur ! Vous ressentirez bientôt les effets bénéfiques de l’arrêt du tabac. En l’espace de quelques années sans fumer, les risques de développer des cancers et des maladies coronariennes diminuent drastiquement et l’espérance de vie augmente. De quoi rester motivé(e) !

Publié dans: Santé
julien corder
Ancien gros fumeur, j'ai réussi à arrêter le tabac grâce à la vape. Depuis, je suis devenu un passionné ! Je vapote aussi bien avec du matos expert qu'avec des petits kits compacts, faciles à transporter.

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour poster des commentaires